Photo illustration

Après l’article publié dans les colonnes de Week-End le 8 mars dernier sous le titre « Flic-en-Flac dépotoir de bateaux abandonnés et de vieille ferraille », il nous revient qu’il y a eu un éveil de conscience du conseil de district de Rivière Noire.

En effet, deux jours après la parution de cet article décrivant l’état insalubre de cette partie de la plage, entre l’hôtel Villas Caroline et le centre de jeunesse, alors que les habitants se sont heurtés à un refus à toutes les portes auxquelles elles ont frappé — chaque autorité se renvoyant la responsabilité du nettoyage de ce lieu —, ce sont finalement les officiers du conseil de district qui ont procédé au nettoyage.

Et deux fois par semaine, les déchets y sont ramassés. Ce qui conforte les habitants de la région, qui craignaient pour leur santé au vu de la saleté amassée auparavant. Dans un courrier envoyé à Week-End, les habitants de Flic-en-Flac remercient le District Council pour l’engagement pris, en espérant que le ramassage d’ordures sur cette plage sera un exercice continu. Ils espèrent également que comme le conseil de district de Rivière Noire, les autres autorités concernées notamment par la présence des bateaux et autres remorques abandonnés auront elles aussi un éveil de conscience au plus vite.

Cela pour, d’une part, enlever ces bateaux et remorques abandonnés du site et, d’autre part, sanctionner les personnes qui n’ont que faire de la propreté et la préservation de l’environnement.