L’enquête policière sur la sinistre affaire de moeurs dans la région ouest, avec une adolescente de 13 ans forcée à avoir des relations sexuelles contre paiement, progresse, avec un des « clients » participant à une reconstitution des faits ce matin. Ce suspect est le troisième des sept individus arrêtés à prendre part à cet exercice depuis l’éclatement de cette affaire.
Peu après 10 heures ce matin ce troisième suspect, accompagné par des enquêteurs de la police de la Western Division et des éléments du Scene of Crime Office (SOCO), a montré les endroits clés des transactions dans cette affaire de prostitution infantile dont un terrain en friche sur la route de St-Martin et une jonction de rues à Mont-Roches. À un certain moment dans la région de Mont-Roches, il a fallu bloquer la circulation dans les deux sens pour assurer le bon déroulement de cet exercice. Après cette étape il a été reconduit en cellule policière jusqu’à nouvel ordre.
À ce stade, les indications disponibles de sources policières indiquent que l’adolescente de 13 ans et deux autres suspects, qui ont été les premiers à être appréhendés, ont déjà participé à une reconstitution des faits. Par ailleurs, les quatre derniers clients arrêtés par les enquêteurs devront effectuer une visite médicale chez le médecin de la police cet après-midi. Aucune indication n’était disponible quant à la date à laquelle ils seront sollicités en vue d’une reconstitution.
Les quatre prévenus appréhendés lundi ont été inculpés provisoirement hier devant le tribunal de Bambous tandis que les trois autres arrêtés la semaine dernière sont déjà en liberté conditionnelle. Les sept hommes arrêtés au cours de cette enquête policière ont été formellement identifiés par la victime lors d’une parade aux Casernes centrales. Certaines sources avancent que d’autres arrestations pourraient intervenir prochainement dans cette affaire.
Les transactions autour de cette sinistre affaire de prostitution infantile ont démarré en décembre dernier, avec au départ une rencontre entre cette adolescente de 13 ans et un homme qui deviendra par la suite son proxénète. Cet homme aurait eu des relations sexuelles avec la jeune fille contre paiement d’argent, avant de la “vendre” à d’autres individus habitant la région de Canot. Généralement la victime obtenait entre Rs 25 et Rs 100 après chaque rapport intime avec ces hommes. L’adolescente de 13 ans a été examinée par le Police Medical Officer et a été placée en sécurité entre les mains des autorités. L’enquête policière se poursuit.