Les lois concernant la protection des consommateurs sont en passe d’être amendées, indique Cader Sayed-Hossen. Selon le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la protection des consommateurs, cette révision permettra de s’aligner sur les exigences croissantes dans ce domaine. Il intervenait à l’ouverture d’un atelier de travail sur une « National Strategy for the Price Observatory » à La Cannelle, Domaine Les Pailles, en début de semaine.
Cader Sayed-Hossen a fait l’historique de l’Observatoire des prix introduit à Maurice en mars 2011. « This was done against the backdrop of an international economic situation which was and still is very uncertain and unpredictable. You will recall that from different quarters, especially from the consumer protection associations, there was an outcry for protection of consumers against the growing increase in prices. The Price Observatory was then set up with the objectives to stimulate competition between retail outlets, establish indicative price levels and differentials between shop-signs and regions, and bring transparency in price settings », a fait ressortir le ministre. Quasiment un an après le lancement de l’Observatoire et après la publication de neuf tableaux de prix, cette publication, dit-il, est attendue chaque mois par les consommateurs et les milieux commerciaux.
Cependant, selon Cader Sayed-Hossen, il y a encore un long chemin à parcourir surtout compte tenu de l’évolution commerciale et du « trading landscape ». Il faut donc revoir la structure, le fonctionnement et la gestion même de l’Observatoire des prix. Les participants à cet atelier oeuvraient d’ailleurs en ce sens. Le commerce et la protection des consommateurs, poursuit M. Sayed-Hossen, ont au fil des années connu des changements considérables, tant en ampleur et en complexité. « Since I assumed duty as Minister some six months ago, I have made it a point that my Ministry lives up to the expectations of more and more demanding and sophisticated stakeholders, whether it be the traders or the consumer protection associations. »
Ce qui poussera Cader Sayed-Hossen à déclarer que son ministère propose de réviser les lois de la protection des consommateurs afin de mieux les aligner sur les exigences croissantes de la communauté des affaires comme des consommateurs. Le projet de loi est actuellement au niveau du State Law Office et le ministre propose de le faire adopter au Parlement en mai de cette année. « Cette loi ne visera pas seulement à consolider les dispositions existantes concernant le commerce équitable et la protection des consommateurs, mais également prendre des dispositions pour des new areas dans ces domaines », dit-il.
Le ministre s’est dit convaincu que les participants à l’atelier de travail soumettront des recommandations appropriées afin que l’Observatoire des prix continue à contribuer efficacement au développement des conditions du marché qui donnent aux consommateurs un plus grand choix à des prix inférieurs, et à stimuler une saine concurrence entre les opérateurs.
Cader Sayed-Hossen a également parlé de l’importance de l’indépendance de l’Observatoire des prix afin qu’il soit totalement crédible.