Le projet de plantation de mangroves par la Grand-Sable Fishermen Association (GSFA) connait actuellement un vrai succès. Après une première tentative à Grand-Sable et Quatre-Soeurs, l’association bénéficiera du soutien des ministères de l’Environnement et de la Pêche, ainsi que de la Grand-Sable Women Entrepreneurs Association pour étendre son projet à d’autres régions.
La protection des côtes est primordiale pour la reproduction des espèces marines. « Les habitants de la région sont nombreux à vivre de la mer. Il est normal qu’ils souhaitent préserver leur gagne-pain », explique-t-on du côté de la GSFA. C’est dans cette optique que ses membres ont été invités à planter des mangliers dans cette région. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’Adaptation Fund Board Programme on Climate Change. D’ailleurs, notre intervenant indique d’emblée : « Avan protez lamer, bisin protez lakot. » Et de soutenir également : « Nous pensons être supérieurs à la nature. Mais sa force nous rattrape. » La GSFA reconnait que la régénérescence du lagon est primordiale. D’où l’importance de la plantation de mangroves, qui agissent « comme un abri pour les petits poissons ». Rappelons que ce projet a démarré en 2013. La GSFA, lors du Global Island Partnership 2013 Solution Search Award, a été récompensée pour ses pratiques pour le développement durable par la Commission des Nations Unies.