La sécurité routière a été au centre des discours prononcés par le Premier ministre Navin Ramgoolam à Providence et à St-Pierre lors de l’ouverture officielle de la Higginson Road à St-Julien d’Hotman et du St-Pierre by-pass. Parmi les mesures annoncées figurent l’installation de 56 caméras sur les routes, la création d’un centre de formation, l’arrivée de trois Fitness Centers privés et l’entrée en vigueur sous peu des permis à points. Sur le plan politique, le chef du gouvernement a annoncé que le leader de l’Union nationale Ashock Jugnauth sera le colistier de Suren Dayal au N° 8 (Moka/Quartier-Militaire) lors des prochaines élections générales prévues en 2015.
Le Premier ministre a rappelé que le taux de mortalité sur les routes à Maurice est un des plus élevés au monde. En 2000, les accidents de la route ont fait 148 morts. Alors qu’en 2010 et 2012, l’on a enregistré 151 et 144 décès respectivement. « Cela veut dire qu’il n’y a pas eu de grands changements depuis 2000 même si le nombre de véhicules sur les routes a augmenté », a dit Navin Ramgoolam.
Le nombre de véhicules est passé de 244 018 en 2000 à 411 527 véhicules cette année. Rien que depuis le début de l’année, 16 personnes ont trouvé la mort dans des accidents fatals, a observé le Premier ministre. « Si nous ne prenons pas des actions drastiques, la situation restera inchangée dans 100 ans », a-t-il lancé. C’est la raison pour laquelle, a-t-il précisé, Ben Bentipilly a été nommé à son bureau.
« Il faut avoir plus de cohérence sur nos routes », a soutenu Navin Ramgoolam. Il a observé que le problème de manque de cohérence est aussi présent dans d’autres secteurs comme l’eau où il y a sept autorités différentes alors qu’une seule suffirait. Il a aussi cité le cas de la célébration de la fête de l’indépendance où il y avait cinq chefs pour s’occuper de l’organisation. Finalement, a-t-il déclaré, il a dû régler tous ces problèmes lors d’une rencontre avec le ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee.
Selon le Premier ministre, l’accent doit être mis sur l’éducation des usagers de la route. Il a cité le cas du Canada où aussi longtemps que les automobilistes ne maîtrisent pas la base concernant la conduite d’un véhicule, ils ne sont pas autorisés à rouler. C’est la raison pour laquelle, le gouvernement se propose de construire un centre de formation à Highlands. Tous ceux qui veulent obtenir un permis de conduire, que ce soit pour les automobiles, les motocyclettes ou les autobus, seront obligés de suivre des cours de formation. ll a aussi annoncé la création de trois Fitness Centers privés à compter du mois prochain.
Concernant la discipline sur les routes, le chef du gouvernement a observé que certaines personnes ralentissaient à l’approche des caméras pour ensuite accélérer. Afin de prévenir ces délits, des caméras capables d’enregistrer la plaque d’immatriculation à l’arrière du véhicule seront installées bientôt. Il a fait mention de l’alcootest qui est désormais effectué aussi bien dans les hôpitaux que dans les cliniques. Ce qui empêche d’avoir une loi pour les pauvres et une loi pour les riches comme cela était le cas auparavant où certaines personnes se réfugiaient dans des cliniques après avoir commis un accident, a souligné Navin Ramgoolam.
S’agissant des permis à points, le PM a insisté sur le fait que les pénalités seront appliquées à tous. De telles pratiques existent déjà dans 21 pays de l’Union européenne. Cette mesure sera appliquée dans toute sa rigueur à Maurice malgré la grogne de la part de certaines personnes, a-t-il affirmé. « Ce qui est important c’est de s’assurer qu’il y a moins d’accidents. Ceux qui roulent sans permis de conduire iront directement en prison. Des pénalités sont aussi prévues pour l’utilisation de téléphone au volant. »
Le Premier ministre a profité de l’occasion pour annoncer qu’Ashock Jugnauth sera candidat de l’alliance gouvernementale dans la circonscription N° 8 (Moka/Quartier-Militaire) aux côtés de Suren Dayal. Le nom du troisième candidat n’a pas été annoncé. Navin Ramgoolam a aussi rendu hommage au ENL Group qui a beaucoup entrepris pour faire avancer le projet routier dans la région. « C’est un exemple. […] Il y a de vrais patriotes qui veulent aider le pays. Cela ne dépend pas de la couleur, de la communauté ou de la caste. Ces personnes veulent faire avancer le pays et sont rationnelles », a-t-il dit, en vue de nuancer une remarque faite vendredi dernier au sujet de l’utilisation du charbon pour la production énergétique lorsqu’il a lancé : « On dirait qu’il y a du charbon blanc et du charbon noir dans le pays. »