Les craintes de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) relatives aux risques d’accident de la route à la hauteur de l’Intermart Express de Quatre-Bornes se sont avéré samedi dernier. En effet, vers 17 h, une femme qui traversait la Route St Jean, revenant de ce commerce nouvellement inauguré la semaine dernière, a été renversée par un véhicule qui ne s’est pas arrêté. Selon nos informations, son état n’inspire pas d’inquiétude et elle a passé le week-end en observation à l’hôpital Candos.
La Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) avait mis en garde contre les risques d’accidents de la route avec l’entrée en opération de ce supermarché, situé à la Route St Jean, sur le site de l’ancienne salle de cinéma BDC.
Vers 17 h samedi, soit moins d’une semaine après l’ouverture, une femme qui traversait la Route St Jean au niveau de ce supermarché après s’y être rendue a été renversée par un véhicule qui ne s’est pas arrêté. Cette quadragénaire a été transportée à l’hôpital Victoria, Candos, où elle est restée en observation le week-end durant, confirme par le Police Press Office.
La TMRSU avait prédit par écrit que la mise en opération de ce commerce à ce point névralgique de La Louise allait encourager les piétons à traverser « the busy St Jean Road ». « Crossing pedestrians (passengers, alighting from the opposite bus stop) may be at risk as no safe crossing facilities exist there », prévenait-elle.
Malgré cette mise en garde, l’unité du ministère des Infrastructures publiques (MPI) responsable de la sécurité routière a donné son aval à la mise en opération du parking de l’Intermart Express, faisant ainsi sauter le dernier verrou qui empêchait la municipalité de Quatre-Bornes de délivrer un permis de développement pour ce projet.