Photo illustration
  • GTU:  « La nouvelle formule permettra ainsi aux candidats moyens de répondre plus facilement en donnant des réponses directes »

Ils sont 14 954 candidats à prendre part à la seconde partie des “modular assessments” du Primary School Achievement Certificate (PSAC) depuis hier. Ils ont déjà passé la première partie à la fin de leur Grade 5 l’année dernière.

Les performances seront comptabilisées pour le résultat final du PSAC. Mardi, les écoliers ont participé à l’épreuve de science. Le questionnaire est jugé abordable à la fois par les candidats et les enseignants. Il faut cependant souligner que cette année le Mauritius Examinations Syndicate a revu le modèle des questionnaires.

Ainsi, pour les matières science et histoire-géo, la série des “structured questions” nécessitant des réponses élaborées a été remplacée par des questions simplifiées. Pour rappel, dès la présentation des modèles des questionnaires du premier PSAC en 2017, les enseignants et les syndicats avaient tiré la sonnette d’alarme sur ces “structured questions”.

Vinod Seegum, président de la Government Teachers Union (GTU), a dit apprécier cette démarche car les questions sont accessibles à tous. « Avec les “structured questions”, les enfants ayant des difficultés à s’exprimer correctement en anglais étaient pénalisés. La nouvelle formule permettra ainsi aux candidats moyens de répondre plus facilement en donnant des réponses directes. »

Les candidats privés du PSAC ne sont pas concernés par les “modular assessments”. Ils passeront les épreuves directement en octobre, avec les autres matières. Les résultats du PSAC sont attendus le 13 décembre. L’année dernière, le taux de réussite aux examens du PSAC était de 78.77% pour l’ensemble de la République. Les filles avaient réalisé une performance de 84.45% et les garçons 73.17%.

Au secondaire, les examens de SC et de HSC démarrent au début d’octobre avec les questionnaires de Fashion and Textiles et Food and Nutrition. D’après les instructions du ministère de l’Éducation, les candidats pourront cesser de se rendre au collège à partir du 12 septembre.

À partir de cette date, les absences ne seront plus comptabilisées pour le paiement des frais d’examens par le gouvernement. Le taux de réussite au HSC l’année dernière était de 74.9% et au SC, le taux était de 72.23%.