Le Premier ministre Navin Ramgoolam veut que les personnes âgées vivent dans le confort et que les centres récréatifs et de loisirs leur soient toujours disponibles. « Mo pou touzour la pou zot », leur a-t-il dit hier après-midi, lors de la pose de première pierre d’un nouveau centre récréatif destiné aux personnes âgées à Pointe-aux-Piments. C’est le troisième centre de loisirs que construit le gouvernement, après celui de Pointe-aux-Sables et de Belle-Mare.
« Nous travaillons actuellement sur le projet de construction d’un quatrième centre récréatif pour vous. Il sera situé dans le sud de l’île. Nous avons déjà voté un budget de Rs 50 M à cet effet », a déclaré le Premier ministre, devant un grand nombre de personnes âgées véhiculées en autobus de tous les coins de l’île pour assister à cette cérémonie de pose de première pierre. S’agissant du centre de Pointe-aux-Piments, il coûtera la somme de Rs 150 millions et sera prêt en 2014. « Les gens ne réalisent pas que nous sommes en train d’investir une si grosse somme en cette période de grave crise économique qui frappe le monde. Les grands pays européens sont en crise et certains ont réduit les salaires des fonctionnaires. Le nombre de chômeurs a augmenté à 24 % en Espagne. Nous, ici, nous avons présenté un nouveau programme gouvernemental pour réorienter notre politique économique afin d’augmenter la croissance », a déclaré Navin Ramgoolam, avant d’ajouter : « Nous devons rester vigilants face à seki pe pase dan lemond. » Pour cela, « nous devons être efficients en matière d’économie et de justice sociale ».
Selon lui, si Maurice a prospéré, c’est grâce aux sacrifices consentis par des personnes âgées. « Les jeunes ne réalisent pas les conditions dans lesquelles ces gens ont travaillé pour le pays. Zot finn trime ek zame zot pa finn gayn lavi fasil », a-t-il laissé entendre. C’est la raison pour laquelle, a-t-il dit, que le gouvernement fait autant pour les personnes âgées. Il a rappelé à son auditoire qu’il avait, lorsqu’il est devenu Premier ministre pour la première fois en 1996, doublé le montant de la pension de vieillesse. « Aujourd’hui, ce budget est passé à Rs 7,25 milliards et il continue d’augmenter. » Le PM a estimé qu’il n’y a aucun pays au monde où le gouvernement s’engage autant sur le plan social. Même aux États-Unis, a-t-il fait ressortir, l’éducation et les soins de santé sont payants. Le nombre de personnes âgées est passé de 6 % en 1968 à 9 % en 2000 et à 11 % en 2012, soit 160 000 personnes actuellement. Selon les prévisions, il passera à 20 % de la population en 2017.
Pour sa part, la ministre de la Sécurité sociale Sheila Bappoo a indiqué que le centre récréatif de Pointe-aux-Sables accueille chaque année un total de 12 000 personnes âgées, celui de Belle-Mare 10 000 et celui de Pointe-aux-Piments devra accueillir un nombre additionnel de 12 000 personnes âgées. Ce qui fait que 34 000 citoyens passeront des week-ends de loisirs dans ces trois centres annuellement. Le fonctionnement de ces centres est subventionné à hauteur de 80 % par l’État, a-t-elle souligné.