« Avan remake inn fer, mone constate deux claques historiques. D’un côté, Bérenger inn dir ki pas pou ena remake sans SAJ ek récemment line dir ki li extrêmement difisil pou donn 30 tickets MSM. Ek Bureau Politique MSM inn vote pou remake. Kot zot dignité été ? » Propos de Patrick Assirvaden, président du Parti travailliste. C’était hier après-midi, lors de la dernière conférence de presse de l’Alliance de l’Avenir pour cette année. Il était aux côtés de Nita Deerpalsing, directrice de communication du Ptr et Lindsay Morvan, directeur de communication du PMSD.
« Le MMM n’a aucune considération pour Pravind Jugnauth, qui a dévalué le titre de leader. Kuma kapav Bureau Politique ine vote remake alor ki remake veut dire ki Pravind Jugnauth out. Ou voter pou ki dimoune vine control kot ou ? », déclare-t-il. « Je conclus que le MMM fait peu de cas de Pravind Jugnauth qui a été réduit à sa juste valeur », insiste-t-il.
Pour lui, contrairement au leader du Ptr et premier ministre Navin Ramgoolam qui n’a cessé de mettre l’intérêt du pays en avant, l’opposition est beaucoup plus occupée à concocter des alliances.
Abondant dans le même sens, Nita Deerpalsing a elle aussi lancé des piques envers l’opposition, et en particulier à son leader Paul Bérenger. Elle s’est aussi attardée sur la décision du Bureau Politique du MSM « qui démontre clairement que Pravind Jugnauth ne peut assumer son leadership ».
Nita Deerpalsing a évoqué les « six défaites consécutives du MMM ces dernières années », se disant motivée à faire connaître au MMM sa septième défaite lors des prochaines élections municipales. « Il est triste de le dire mais Paul Bérenger a passé toute sa carrière à concocter des losing formula et nous sommes déterminés à lui faire connaître sa septième », soutient la directrice de communication du Ptr. « L’on s’attend à ce que le MMM et le MSM affrontent ces élections en tandem. En tout cas, nous l’espérons pour eux. »
Les deux intervenants ont fait le bilan de l’année 2011. Une année extrêmement riche en réalisations, disent-ils, notamment avec les lois votées au parlement. « 2011 a aussi été l’année de la trahison du MSM envers l’engagement pris auprès du peuple », insiste Patrick Assirvaden. Et Nita Deerpalsing de soutenir : « Six ministres ont démissionné de leurs postes uniquement par solidarité envers un de leurs collègues interpellé par l’ICAC pour une allégation de fraude et de corruption. »
Lindsay Morvan s’est dit satisfait du travail d’équipe et des résultats visibles pour l’année 2011. Évoquant le rapport du Pr Carcassonne, il a déclaré que le PMSD est pour la proportionnelle et estime que le best loser system est révolu. Un comité mis en place par le parti a siégé hier soir pour une analyse plus profonde des mesures recommandées dans le rapport. Joint au téléphone ce matin, Lindsay Morvan a déclaré au Mauricien que le comité siégera la semaine prochaine avant de communiquer ses commentaires. Une rencontre, dit-il, est aussi prévue avec les membres du Parti travailliste.
À ce sujet, Nita Deerpalsing a indiqué que ce rapport requiert une analyse profonde et que les commentaires viendront en temps et lieu, comme affirmé par le Premier ministre lui-même.