Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, a accusé hier Pravind Jugnauth d’être un Premier ministre dépourvu d’autorité et qui n’est pas en mesure de rappeler son ministre Showkutally Soodhun à l’ordre. Il a fait cette déclaration à l’issue de la réunion du bureau politique du PTr hier après-midi.
Commentant les propos de Showkutally Soodhun vis-à-vis du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval, Navin Ramgoolam a estimé qu’ils sont inacceptables. « Il est clair que nous avons un Premier ministre sans aucune autorité et qui ne peut mettre de l’ordre dans son gouvernement et son parti », a-t-il dit. « Si Soodhun avait émis son communiqué concernant le Qatar dans mon gouvernement, il ne serait pas resté dans le gouvernement une minute de plus. Maintenant, au lieu que la police procède à son arrestation, nous apprenons qu’il a été autorisé à quitter le pays à partir de demain parce qu’il est soi-disant malade. C’est comme s’il n’y avait plus de médecins à Maurice et qu’il doit se rendre à Dubaï pour se faire admettre ».
Navin Ramgoolam considère que le pays n’est plus une démocratie et que la population finira par réagir. « Les choses ne pourront pas continuer comme elles sont », a-t-il dit.
Le bureau politique a également approuvé à l’unanimité le choix d’Arvin Boolell comme candidat du PTr à l’élection partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. C’est Rama Sithanen qui agira comme campaign manager. Navin Ramgoolam soutient que la campagne électorale sera strictement politique et a affirmé qu’il n’acceptera pas que les organisations socioculturelles s’y mêlent. À l’instar des autres partis politiques de l’opposition, il estime que ce sont des élections générales que le pays a besoin. « Le pays n’inspire plus confiance. La dette augmente, la situation sécuritaire se détériore, le pays est sens dessus dessous et nous ne pouvons continuer à avoir un Premier ministre qui n’a pas été choisi par le peuple », dit-il, en observant que le gouvernement a peur des élections générales.
Invité à commenter les travaux de la commission d’enquête, le leader du PTr a observé que la commission fait un bon travail et enquête sur les bâtiments que possèdent les parlementaires, quand ils ont été achetés etc. Il estime que les personnes qui font l’objet d’allégations, dont M. Gulbul, « auraient dû avoir step down de leurs fonctions dans les institutions où elles siègent ».
Par ailleurs, il a dit son étonnement que lorsque certaines personnes, dont Rakesh Gooljaury, déclarent banqueroute, leurs biens sont achetés par les membres de leur propre famille. Il se demande ce que fait la MRA.