Le point de presse du Ptr samedi dernier au Square Guy Rozemont, Port-Louis, a été axé sur des faits saillants de l’actualité tels l’après-inondation, les dépenses de la municipalité de Port-Louis, les conclusions du Fact Finding Committee sur un enseignant de la MITD. Les membres du parti ont aussi réclamé des explications de la part de sir Anerood Jugnauth s’agissant de la construction du KFC et du parking de Rogers sur un pont.
Le président du Ptr a d’emblée abordé la solidarité mauricienne qui a prévalu pendant et après les inondations. Patrick Assirvaden a aussi salué Alan Ganoo, leader de l’Opposition, pour avoir reconnu que le gouvernement avait tout fait pour venir en aide aux victimes. « Mem leader lopozisyon inn admet ki gouvernman inn ed bann sinistre kouma bizin. Linn mem dir ki se lavolonte gouvernman pou ed sa bann dimoun-la. »
Patrick Assirvaden a fustigé Anerood Jugnauth, soutenant que le leader du Remake continuait de réclamer des élections générales dans le seul dessein de « sauver Pravind et le clan Jugnauth ». Selon lui, c’est à SAJ d’apporter des explications à la population quant à l’obstruction des drains lors des inondations qui ont coûté la vie à 11 personnes le samedi 30 mars. « La population doit savoir comment le bâtiment KFC a pu être construit sur un pont et quelle loi SAJ a-t-il passée pour que Rogers ait un parking sur un pont. » Il a aussi été très critique envers le maire de Port-Louis, qui, dit-il, a préféré poursuivre son voyage au Vietnam alors qu’il y avait des inondations à Maurice, et concernant les 300 tonnes de déchets qui obstruaient les drains de la capitale, soit l’équivalent de 3 à 4 mois de déchets accumulés et non enlevés par la mairie.
La secrétaire du Ptr a pour sa part évoqué les conclusions du Fact Finding Committee sur les allégations de pédophilie au MITD. Kalyanee Juggoo déplore que Pravind Jugnauth ait terni la réputation d’une étudiante de 14 ans. Elle exige que l’ancien ministre des Finances présente des excuses à la famille de la jeune fille, à Sheila Bappoo et à Vasant Bunwaree. Elle s’est aussi demandée pourquoi la mairie n’a toujours pas soumis son rapport sur le nettoyage des drains alors qu’elle a perçu Rs 34 millions du gouvernement à cet effet.
Intervenant également au point de presse, le nouveau directeur de communication du Ptr, Abdullah Hossen, a, lui, commenté certaines dépenses de la municipalité de Port-Louis : les frais engagés dans la construction de drains entre le 9 décembre 2012 et le 10 avril 2013, soit Rs 122 616, et Rs 2 millions pour les déplacements à l’étranger, les pique-niques, les fêtes, entre autres.