Dans le cadre de la Journée internationale des Droits de la femme observée hier, les membres du Parti travailliste se sont réunis sous le thème « Azir pu ki egalite vinn realite » à les Salines cet après-midi samedi 9 mars.

Le leader des rouges, Navin Ramgoolam, a tenu à faire ressortir qu’il prend l’engagement de faire de l’égalité des genres « une politique centrale » dans son prochain gouvernement. Ainsi que mettre sur pied plusieurs nouvelles mesures pour divers secteurs clé tels. « Pa capav bef kontiyn travay ek souval manze », a-t-il déclaré.

« Le droit des femmes est un combat de tous les jours« , a-t-il fait ressortir avant d’ajouter, face à un parterre de sympathisants, « avant que le Parti Travailliste ne monte sur la scène politique, les femmes n’avaient pas de droit. En 1959, les femmes ont voté pour la première fois. Nous avons mis un arme dans la main des femmes avec ce droit de vote », a-t-il précisé. Il a aussi rappelé que c’est son parti qui a nommé une femme au rang de ministre pour la première fois à Maurice.

Commentant l’affaire de licenciement massif au sein de Palmar Ltée, selon l’ex-Premier ministre, il s’agit d’un « scénario qui se répète avec Pravind Jugnauth » comme ministre des Finances. « Nous nous dirigeons vers une crise sociale. En 2004 avec Pravind Jugnauth comme ministre des Finances, il y a eu plusieurs usines qui ont fermé leurs portes. Cette fois, c’est pire ».