Au cours de sa conférence de presse samedi axée sur les élections municipales, l’alliance gouvernementale a soutenu que la victoire du MMM-MSM, sauf à Rose-Hill, s’est jouée sur le fil. Le Ptr/PMSD se réjouit toutefois de sa victoire dans les régions rurales.
« Ce n’est pas dans notre façon de faire que de punir les citoyens parce qu’ils n’ont pas voté pour nous. » C’est ce qu’a répondu Patrick Assirvaden à une question du Mauricien quant au soutien du gouvernement aux trois municipalités conquises par le Remake 2000. « Le bien-être des citadins est notre priorité », a-t-il soutenu.
Nita Deerpalsing a pour sa part assuré qu’en tant que députée de Quatre-Bornes, elle veillera à ce que les habitants de la ville des fleurs ne soient pas délaissés. « Nous devons assumer nos responsabilités. Et il en est de même pour le Remake », a-t-elle soutenu.
Selon le président du Ptr, les résultats des élections dans les villages montrent que l’alliance gouvernementale a obtenu la faveur des électeurs. « Lor 130 vilaz, nou finn gagn 104… Leres partaze ant MSM/MMM ek bann indepandan… Nou ena metriz bann rezion riral », a affirmé Patrick Assirvaden. Se basant également sur la performance de l’alliance gouvernementale dans les villes, le Ptr/PMSD, selon lui, reste majoritaire dans le pays.
« Le MSM est le boulet du MMM », a soutenu Patrick Assirvaden. Selon lui, la performance des mauves dans les villes a chuté et cela à cause du parti soleil. « Sa skor-la se lafors selman MMM… Dan Quatre-Bornes, ward ki MMM ti dir MSM okipe inn solde par enn 6-0 pou nou », a déclaré le président des rouges.
« Si Éric Guimbeau accepte la proposition du PM, nous aurons une deuxième ville sous notre contrôle », a analysé Patrick Assirvaden. Selon lui, la décision du leader du MMSD ne peut qu’être en faveur du Ptr/PMSD, étant donné le peu de considération du Remake à son égard. « Zot ti dir ki Guimbeau pe fann lamone… Donk seki zot ti pe rod dir se ki Guimbeau ti pe fer bribe elektoral », a-t-il avancé. Si le MMSD s’allie au Ptr/PMSD, Mario Bienvenu sera nommé maire et la ville lumière sera rouge.
Lindsay Morvan, directeur de communication du PMSD, a fait ressortir qu’il y a eu 32 élues avec la nouvelle Local Government Act. Il a expliqué la défaite du Ptr/PMSD par le fait qu’il est arrivé à mi-mandat. Selon lui, « c’est ce qui se passe dans tous les pays » et le fort taux d’abstention a joué en leur défaveur. Le porte-parole des bleus a affirmé que quelques voix auraient suffi pour renverser la vapeur et obtenir quatre municipalités. « Dans les wards 1,2 et 3 de Port-Louis, nous avons noté un recul du MMM », a expliqué Lindsay Morvan, qui souligne que cette région est considérée comme un « bastion mauve ».
Selon Nita Deerpalsing, le MMM est passé pour la première fois en dessous des 50 % (47,2 %). La responsable de communication du Ptr a annoncé qu’une équipe légale a été constituée afin de faire une demande en cour suprême pour recompter les voix dans certains wards.