Lors de la conférence de presse hebdomadaire du Parti travailliste, samedi dernier à Port-Louis, Patrick Assirvaden et Nita Deerpalsing ont ironisé sur le Remake 2000. Selon le président du parti, le MMM ne suit pas et les désaccords entre Bérenger et les Jugnauth augmentent. Nita Deerpalsing a quant à elle fustigé sir Anerood Jugnauth en lui rappelant plusieurs faits historiques des années 80.
Selon Patrick Assirvaden, il y a plusieurs désaccords entre le Mouvement Militant Mauricien (MMM) et le Mouvement Socialiste Militant (MSM). « On peut voir les différences d’opinions des deux partis ainsi que la méfiance… Le MMM n’est plus intéressé avec le Remake », a-t-il soutenu. Et d’ajouter : « SAJ pe tom tre tre bas… MMM pa pe suiv ditou. »
Patrick Assirvaden a dressé une liste des divergences d’opinions entre Paul Bérenger et sir Anerood Jugnauth. Il a notamment parlé du fait que le MMM est pour la conservation de quatre best losers alors que le MSM est pour qu’on ne change pas le système. « Paul Bérenger veut une réforme électorale au plus vite alors que Pravind Jugnauth a déclaré que ce n’est pas la priorité des priorités », a-t-il souligné. Il affirme que le Remake 2000 ne tiendra pas longtemps. « Bérenger ek MMM dan enn kaless kase », a déclaré le président des Rouges.
Patrick Assirvaden s’est dit satisfait du montant de la compensation salariale proposée. « Il faut voir le contexte économique mondial et notre situation en 2012. Le monde entier passe dans une crise sans précédent, quoi que notre économie résiste même si certains secteurs sont encore fragiles », a-t-il expliqué. Selon lui, personne ne peut prévoir ce qui va se passer surtout avec la crise en Europe. Le président du Ptr est d’avis que « c’est dans ces moments-là qu’il faut avoir des gens compétents et responsables à la tête du pays ». Il a soutenu que le gouvernement est clairvoyant et n’a pris aucune décision irréfléchie. Patrick Assirvaden affirme que le Ptr a toujours soutenu les travailleurs de l’industrie sucrière dans le litige qui les a opposés aux propriétaires.
La directrice de la communication du Ptr Nita Deerpalsing a quant à elle fustigé sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth. Elle a soutenu qu’à l’époque des Amsterdam Boys, le Prime Minister’s Office avait ouvert ses portes un samedi pour leur donner les passeports alors que SAJ était le chef du gouvernement. « SAJ n’a pas le droit de revendiquer la paternité de la Commission d’enquête sur la drogue. Il a pendant longtemps refusé de l’instituer. C’était une des conditions pour que sir Satcam Boolell réintègre le parti à l’époque », a affirmé Nita Deerpalsing. Elle a également demandé à l’ancien Président de la République de donner les Rs 300 000 de pension qu’il reçoit de l’État tous les mois au ministère de l’intégration sociale pour aider les pauvres. « S’il a vraiment le souci des pauvres, qu’il le fasse ».
À l’heure des questions, Nita Deerpalsing a soutenu que dans l’affaire Gros Dereck, elle ne connaît pas Ashish Dayal (présumé bras droit de Dereck Jean-Jacques dans le trafic de drogue) comme son main agent. Elle a déclaré que son numéro est public et qu’elle ne peut pas être responsable des faits et gestes de ceux qui ont son numéro.