Les femmes de l’Alliance PTr/MMM étaient en force à la municipalité de Vacoas/Phoenix à l’occasion du lancement de la campagne dans la circonscription N° 16 (Floréal/Vacoas). « Nous aurons à choisir entre la consolidation des clans familiaux et ceux qui veulent travailler pour la bonne gouvernance du pays dans son ensemble », a lancé hier la députée sortante de la circonscription, Sheila Bappoo.
« Il faut avancer en rangs unis afin que Vacoas/Phoenix puisse entrer dans l’histoire du pays à 100 % », devait lancer Sheila Bappoo, qui avait à ses côtés Françoise Labelle et Stéphanie Anquetil, à l’occasion d’une réunion conjointe des militants du PTr et du MMM à la municipalité de Vacoas/Phoenix. Elle n’a pas fait de cadeaux à ses adversaires du jour, dont Nando Bodha qui, dit-elle, « a toujours opéré en solitaire » et Étienne Sinatambou « qui a changé 14 fois de gardes du corps alors qu’il faisait partie du gouvernement ». Elle a invité l’assistance à ne pas leur donner l’occasion d’entrer au Parlement « mem kouma best losers ».
Lançant un vibrant appel aux électeurs de la circonscription à ne pas « transe-coupe », Sheila Bappoo a affirmé que l’alliance PTr/MMM était une garantie de stabilité et d’unité. « Sans stabilité il n’y a pas de progrès économique et pas de croissance ». Avançant que les deux leaders de l’alliance, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, étaient « deux apôtres de l’unité nationale », la députée sortante devait déclarer que « le premier a démontré qu’il était un rassembleur alors que le deuxième a fait de l’unité dans la diversité une de ses priorités ».
Françoise Labelle, qui a été pressentie pour être Speaker de l’Assemblée nationale en cas de victoire de l’Alliance PTr/MMM, a indiqué que la réunion d’hier coïncidait avec la Journée internationale pour le Travail décent. Or, a-t-elle dit, « c’est une question qui a été à la base de la création du PTr par le Dr Maurice Curé, le Pandit Sahadeo et les autres » et elle a rappelé que le MMM était une émanation de la lutte des travailleurs. Françoise Labelle se dit convaincue que l’alliance PTr/MMM s’achemine vers une victoire électorale « me bizin gagn bien » et lance un appel pour qu’il y ait une grande mobilisation pour le meeting du 12 octobre à Quatre-Bornes.
Stéphanie Anquetil, qui est intervenue avant les deux oratrices, a aussi fait le procès d’Etienne Sinatambou et de Nando Bodha. Atma Bumma, candidat du MMM dans la circonscription lors des élections de 2010, a aussi pris la parole.