La candidate du Parti travailliste dans la circonscription Beau-Bassin/Petite-Rivière et qui fait son entrée en politique a surpris les deux leaders et la foule des partisans de par son assurance lors de son maiden speech hier au meeting organisé par l’Alliance PTr/MMM à Beau-Bassin. Paul Bérenger en a été séduit et n’a pas manqué de la féliciter plusieurs fois en soulignant son jeune âge. « Mo finn gagn enn ti sok kan mo finn tann sa kandida zenes-la. Mo ti kroir ki mo pou trouv enn ti timid me mo finn tann enn gran orater. Bravo, se sa lavenir », a dit le leader du MMM. La présence et l’intervention du député sortant Kee Chong Lee Kwong Wing, qui s’était fait très discret ces derniers jours, a aussi retenu l’attention.
Ce meeting à la Rue Dr Reed, Beau-Bassin, organisé pour présenter les trois candidats et présidé par Rajesh Bhagwan — député de cette circonscription depuis plus de trente ans — a attiré une bonne foule qui, selon les intervenants, est une indication d’un « 3-0 » et annonce aussi une victoire éclatante de l’Alliance PTr/MMM vers un « 60-0 ». C’était l’occasion hier soir pour les députés sortants ainsi que pour Françoise Labelle, qui a été élue dans cette région aux élections en 2000, de rappeler à la foule bien des souvenirs dans cette circonscription. « Se enn landrwa ki ena enn plas ispesial dan mo leker. Mo finn komans mo karier politik isi en 1999 kan ti ena eleksion parsiel. E mo mo finn eli an 2000 », s’est souvenue l’ex-députée, qui a demandé à aux sympathisants de ne pas se laisser impressionner par les commentaires des adversaires de l’Alliance PTr/MMM sur Facebook et sur les autres réseaux sociaux. « Pa less de-trwa post lor Facebook fatig ou latet. Kanpagn elektoral pa fer lor Facebook me lor terin. Nou ena enn lekip konpetan dan sa prosenn eleksion-la, ou pena droi a lerer », a dit Françoise Labelle.
Rajesh Bhagwan a souligné les résultats de l’Alliance PTr/MMM dans cette circonscription aux élections de 1995 en insistant auprès des partisans hier pour améliorer davantage ce score. « Nou pou kas rekor 1995 e nou fini kas sa rekor-la kan nou get sa lafoul azordi-la », soutient le député surnommé le « bulldozer».
Danisha Sornum, jeune professionnelle de 27 ans, qui était encore une inconnue des sympathisants des deux partis jusqu’à samedi dernier, a affirmé que ce n’est pas trop tôt pour elle de se lancer dans la politique et qui plus est d’« avoir l’honneur » d’être candidate, dit-elle, d’une grande alliance dans cette circonscription. Elle a affirmé que les adversaires du côté de l’Alliance Lepep seraient en train de mettre en exergue son jeune âge et son manque d’expérience sur le terrain pour faire croire qu’elle ne serait pas capable de défendre les intérêts des habitants de Beau-Bassin/Petite-Rivière. « Zot pe dir enn zenes, enn baba, enn dukal. Zot pe dir ki mo pa pou kapav desann lor terin, rant dan site… Bann zenes-la ki la azordi fer tann zot lavwa », a-t-elle lancé en direction de la foule qui n’a pas hésité à répondre à son appel en donnant de la voix. La nouvelle venue a affirmé qu’elle a commencé à arpenter la circonscription immédiatement après l’annonce officielle de sa candidature et qu’elle se sent bien encadrée par ses deux colistiers. Elle est convaincue, dit-elle, que l’Alliance PTr/MMM mettra tous ses efforts dans la création d’emplois à l’intention des jeunes et a demandé aux personnes âgées de « ne pas se laisser embêter » par la promesse faite l’Alliance Lepep de rehausser le montant de la pension à Rs 5 000.
Les militants de la circonscription ont été ravis par la présence de Kee Chong Lee Kwong Wing et ont chaudement applaudi leur député sortant. « Leader ek kamarad Rajesh inn dir moi pass enn ti mesaz azordi », dit-il en parlant de sa présence sur l’estrade. Il a fait l’historique de ses affinités politiques avec le MMM qui datent, a-t-il affirmé, de la création de ce parti. Kee Chong Lee Kwong Wing a fait taire les rumeurs de ces derniers jours selon lesquelles il pourrait donner une autre orientation à son parcours politique en disant qu’il « rest enn militan koltar e ki lalit kontigne ». Il a expliqué aux militants qui regrettent son départ que le parti lui a demandé de faire de la place à un candidat travailliste. Il a ajouté qu’il donne tout son soutien dans cette campagne électorale en demandant aux partisans d’en faire de même.
De leur côté, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont revenus sur les objectifs de cette alliance en mettant l’accent une fois de plus sur la notion de l’unité nationale qui est une condition essentielle, selon eux, pour mener à bien tous les projets de cette alliance et dont les principaux sont le combat contre la pauvreté et le chômage et le développement économique du pays.