« MSM enn parti san zistwar, pandan 16 an SAJ finn Premye minis, li finn mont dadak lor ledo lezot dimounn », a déclaré Navin Ramgoolam lors d’un congrès nocturne à la salle des fêtes de la municipalité de Vacoas/Phoenix hier. Aux côtés de Paul Bérenger, il a déclaré que « le PTr et le MMM, les deux plus grands partis de l’Histoire, mettront fin à l’épisode sir Anerood Jugnauth une fois pour toutes ». Le leader du PTr s’en est pris aux deux candidats du MSM dans la circonscription N° 16 (Vacoas/Floréal), Étienne Sinatambou et Nando Bodha, revenant notamment sur la révocation d’Étienne Sinatambou en 2008 et l’affaire du bois de rose. « Lanket pankor fini lor la », a-t-il dit.
Animant hier le 7e congrès PTr/MMM, Navin Ramgoolam s’est dit satisfait de la mobilisation et du déplacement des partisans. Il a profité de cette occasion pour faire ressortir qu’il est important de savoir l’histoire et ce qui s’est passé au sein du parti travailliste. Le leader des rouges n’a pas mâché ses mots envers Étienne Sinatambou qu’il a qualifié de « symbole de politique malsaine ». Navin Ramgoolam est revenu sur sa révocation en 2005 indiquant qu’il avait été témoin du mariage d’Étienne Sinatambou trois jours avant sa révocation. « Li ti pe tromatiz tou fonksioner, sa kalite dimounn la ki pe vinn isi. Apre li dir li enn intelektuel, li doub laureat ». Navin Ramgoolam s’en est également pris à Nando Bodha, en évoquant l’affaire du bois de rose. « Li pe kwar tou inn fini, me lanket lor boi de rose ankor lamem, ou pou tande », a-t-il dit. Par ailleurs, Navin Ramgoolam a raconté que bien qu’en 1995, le parti travailliste s’était séparé du MMM à cause de certains différends, il n’a jamais eu de gros soucis avec les mauves. Par contre, a-t-il ajouté, « avec le MSM, tous les jours je devais surveiller qui est en train de voler ». « Koup mo likou mo pa pou re fer lalyans avec MSM, pa kapav gouvern enn pei ar tou lezour pe bizin vey minis ». Ainsi, Aux côtés de Paul Bérenger, il a déclaré que « le PTr et le MMM, les deux plus grands partis de l’histoire, mettront fin à l’épisode sir Anerood Jugnauth une fois pour toutes ». Et d’ajouter : « MSM enn parti san zistwar, pandan 16 ans SAJ finn premye minis, li finn monte dadak lor ledo lezot dimounn ».
Commentant l’annonce de sir Anerood Jugnauth sur l’augmentation de la pension de vieillesse, Navin Ramgoolam a soutenu que c’est un signe que le MSM aura une autre raclée. « En 1995, li ti promet augmentation saler 15 % ek li ti gagn en rakle, zordi enn lot rakle pe atann li ar so bann promes ». Le leader des rouges a rappelé que lui par contre il n’avait jamais promis une quelconque augmentation de pension mais qu’une fois au pouvoir, il avait doublé la pension de tout le monde. Navin Ramgoolam a également évoqué le scandale MedPoint, soutenant que « Sir Anerood Jugnauth m’avait convoqué au château de Réduit pour me demander d’arrêter l’enquête de l’ICAC et de sacrifier Maya Hanoomanjee s’il le faut ». Le leader de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité estime que le choix dans la tête des Mauriciens devrait être clair. « Regardez l’équipe que vous avez devant vous, nous sommes là pour travailler dans l’unité afin que votre avenir soit meilleur. De l’autre côté, vous avez des aspirants ministres de Finances qui ne connaissent même pas les réalités économiques », dit-il. Navin Ramgoolam a ainsi exhorté la population à ne pas porter attention aux palabres et à prendre une décision pour leur avenir. « Se lame Bondie kinn fer mwa ek Paul Bérenger travaille ansam. Kan mo la ki ou per. Nou fer seki nou dir, nou dir seki nou fer », a conclu Navin Ramgoolam.
Prenant la parole avant le leader des rouges, Paul Bérenger s’est attardé sur cette alliance, soutenant c’est dans un esprit d’unité qu’elle a été conclue. Commentant les propos d’Ivan Collendavelloo sur la candidature de Rama Valayden, Paul Bérenger a démenti les rumeurs qu’il aurait approché Rama Valayden pour un coup de main. Au passage, il n’a pas manqué de dire que tous ceux que le MMM met à la porte atterrissent à La Caverne. « Bon débarras », a-t-il dit. Paul Bérenger a indiqué que Navin Ramgoolam annoncera la date des élections après le départ de la ministre indienne Sushma Swaraj et que la liste des candidats sera aussi finalisée. Il a aussi fait allusion au fait qu’il y aura deux femmes à la circonscription No° 16, se disant fier de cette démarche. Il a exhorté les partisans travaillistes à voter pour le MMM en premier et ceux du MMM à voter pour les travaillistes en premier. « Mo ena 45 an experians. Mo pa blufer me 60-0 li inevitab », a-t-il affirmé.