La publication du writ of elections ne sera pas avant la visite de la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, qui sera l’invitée d’honneur pour la commémoration de l’arrivée à Maurice des premiers travailleurs engagés indiens, le 2 novembre, a indiqué hier le Premier ministre. Navin Ramgoolam a annoncé que la liste des candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, le nom sous lequel elle sera désormais connue, a été finalisée pour douze circonscriptions lors de sa rencontre avec Paul Bérenger mardi.
Navin Ramgoolam a aussi annoncé l’institution d’un comité de campagne et l’organisation de deux rassemblements, l’un à l’intention des femmes le 9 novembre à Grand-Baie et l’autre pour les jeunes le 15 novembre au Centre de conférence Swami-Vivekananda à Pailles. Les deux leaders ont estimé que la foule présente à Quatre-Bornes dimanche était quatre fois supérieure à celle de Vacoas où l’Alliance Lepep organisait son meeting. De plus la proposition de Sir Anerood Jugnauth de porter la pension pour les personnes âgées à Rs 5 000 a été qualifiée de démagogique.
À la lumière de la réponse du Premier ministre à une question du Mauricien lors de la conférence de presse donnée par les leaders de l’Alliance PTr/MMM, rebaptisée l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, il faudra vraisemblablement attendre la première semaine de novembre pour voir la publication du writ of election qui doit indiquer la date du nomination day et la date des élections générales. « Sushma Swaraj est une grande invitée et la ministre indienne des Affaires étrangères. Ce sera le premier officiel du gouvernement Modi à effectuer une visite à Maurice. Certainement, il me faudra prendre cela en considération. Il ne sera pas possible d’entrer officiellement en campagne électorale alors qu’un invité de marque est en visite chez nous », a expliqué Navin Ramgoolam. Pour sa part, le leader du MMM Paul Bérenger a enchaîné sur cette déclaration pour affirmer qu’il serait mal élevé d’agir d’une façon susceptible de mêler Sushma Swaraj à la campagne électorale. « Le protocole et l’amitié exigent que nous prenions cela en considération », a-t-il dit.
La ministre indienne sera accompagnée d’une délégation et tout laisse croire que la coopération bilatérale entre l’Inde et Maurice sera évoquée. À ce propos, à une question de la presse, Paul Bérenger a expliqué que sa position par rapport au métro léger dépendra des propositions qui seront faites par la ministre indienne lors de son passage à Maurice.