« A better tomorrow » est le deuxième recueil de nouvelles signées Rukaiya Dooreemeah. En 2008, elle faisait ses débuts avec « Sorrow, happiness and determination ». Fonctionnaire  au ministère des Technologies et de l’Information (Data Entry Officer), Mme Dooreemeah se décrit comme une « passionnée de l’écriture et de la lecture », un amour que lui a transmis son père, feu Abdoola Khoyratty.
« A better tomorrow » se compose de 14 nouvelles et d’un article de fond que l’auteure dédie à feu Yousoof Dauhoo, travailleur social très connu de Port-Louis, « et qui m’a beaucoup impressionné par son engagement et son combat contre la pauvreté », explique Mme Dooreemeah. Et de poursuivre : « Mes contes traduisent mon message qu’avec un meilleur engagement et une bonne attitude envers la responsabilité sociale, on parvient à rendre notre vie et celle des autres meilleure. D’où le titre, bien entendu, « A better tomorrow ». »
Pour véhiculer son message, Rukaiya Dooreemeah a opté pour des histoires où les femmes sont au centre de l’intrigue. Elles s’appellent Meera, Sita, Helen, Leila ou Asma. Elles vivent toutes à Maurice. Mais il y a aussi des hommes : Yvan, Prem, Reza ou Akhil. Ses personnages sont issus de milieux différents et ont, évidemment, chacun sa personnalité. Par le biais de ses nouvelles, Mme Dooreemeah expose la réalité quotidienne de nombreuses familles mauriciennes. Qu’elles soient monoparentales ou composées.
Le quotidien de M. et Mme Tout-le-monde est ici tout simplement narré, avec ses spécificités, l’accent mis sur le parcours de l’un ou l’autre qui les a menés à être touchés, influencés et qui les a changés pour le meilleur. « Chaque personne a son caractère ; chaque situation ses spécificités, estime Mme Dooreemeah. Ce que j’essaie de faire comprendre à chaque personne qui lira mon recueil, c’est qu’ensemble, nous sommes plus forts pour changer pour le meilleur. »
La condition féminine, dit Rukaiya Dooreemeah, « m’interpelle. D’où le fait que j’ai axé certaines nouvelles sur des success stories mais aussi sur les maltraitances, verbales et émotionnelles, dont les femmes sont victimes ». Le choix de la nouvelle s’est imposée à elle, indique-t-elle, « parce que ces petites histoires permettent de mieux faire passer le message et motiver ceux et celles qui les lisent. J’espère seulement que chacun se sentira inspiré à aller vers les autres et ainsi perpétuer l’esprit que j’ai voulu distiller par le biais de mes nouvelles ».
« A better tomorrow » est disponible à partir d’aujourd’hui dans toutes les librairies à Rs 150.