Un mois après le décès de Mgr Amédée Nagapen, l’évêque de Port-Louis, Mgr Maurice Piat, procédera le 20 juillet prochain au lancement de son dernier ouvrage, L’abbé Tristan Bardet, lauréat de la bourse d’Angleterre. L’événement se tiendra à l’Institut Cardinal Jean Margéot.
« Le lauréat Bardet envisageait d’entreprendre des études ecclésiastiques. Il allait devenir prêtre. Du jamais vu dans ce pays ! En 1849, il n’existait aucun prêtre mauricien dans le clergé, ni dans l’île missionnaire à l’étranger. Tristan frayait donc la voie à une vocation inédite » écrit feu Mgr Nagapen dans sa préface, situant ainsi la complexité de la situation dans cet ouvrage de 167 pages.
Le lancement de cet ouvrage se déroulera un mois après le décès de Mgr Amédée Nagapen qui a eu la possibilité de voir la maquette du livre avant de s’en aller le 16 juin 2012, à l’âge de 81 ans.
Premier lauréat mauricien de la bourse d’Angleterre ayant choisi le sacerdoce, Tristan Bardet, (1829-1884), a donné l’exemple à trois autres lauréats, à un siècle de distance. Michel Boullé, actuellement curé à Notre-Dame-de-la-Délivrance à Montagne-Longue, formé à l’Université Grégorienne de Rome, a été ordonné prêtre le 15 août 1955, tout comme Henri Espitalier-Noël, issu de l’Université Grégorienne de Rome. Philippe Goupille, de l’Université de Dublin, Irlande, et Grégorienne de Rome, a été ordonné prêtre le 11 août 1968. Il est actuellement curé de St Anges-Gardiens à Grand-Baie.
Ancien vicaire général du diocèse de Port-Louis et historien du diocèse, Mgr Amédée Nagapen était, pour l’évêché, « un documentaliste par excellence de la République de Maurice ». Il était par ailleurs « d’une rigueur et d’un professionnalisme peu communs. Ses oeuvres sont une source inépuisable d’information », dit l’évêché.