L’actualité de la bande dessinée mauricienne est riche en ce moment. En librairie, David Olivier et Suicidollxp (Christelle Barbe) présentent L’ange et la fleur. Et depuis quelques semaines, le fanzine Animu Jump offre une nouvelle plate-forme d’exposition aux passionnés. D’autres projets sont déjà en chantier, dont un concours.
Si la bande dessinée mauricienne semble discrète depuis quelque temps, la passion des mordus des bulles ne s’est pas envolée pour autant. La preuve : les différents projets lancés récemment et qui témoignent de la vivacité des bédéistes, qui n’ont jamais cessé de plancher.
Le neuvième art mauricien garde des couleurs vives grâce à la grande passion de ses émules. Parmi eux, Christelle Barbe. Celle qui signe Suicidollxp vient d’entrer en librairie à travers l’album dont l’auteur est David Olivier. L’ange et la fleur, fiction écrite par ce dernier en 2004, est sortie en version manga à la fin d’août. Les illustrations ont été réalisées par Christelle Barbe. La production de cet album avait débuté en 2010. Et les choses sérieuses ont repris : le tome 2 de L’ange et la fleur est déjà annoncé pour la fin de l’année prochaine.
Jump
Entre-temps, on retrouve Christelle Barbe derrière un autre projet : Animu Jump. Dans une dizaine de pages en format A5, ce fanzine publie, en blanc et noir, des mangas de bédéistes locaux jusqu’ici inconnus du grand public. La qualité du travail est intéressante et la diversité des styles permet de mieux apprécier l’intérêt suscité par cette forme d’expression artistique.
À chacune de ses éditions, Animu Jump propose de découvrir trois à quatre bédéistes. “L’objectif est de permettre aux jeunes de s’exprimer et de se faire un public à Maurice”, souligne Christelle Barbe. Disponible à la librairie Nautilus, le fanzine en est déjà à sa quatrième édition. Il est tiré en nombre limité et circule principalement auprès des fans. “Nous essayons d’ouvrir le cercle de plus en plus afin de promouvoir de nouveaux talents.”
Manga
C’est aussi pour mieux exposer le potentiel local qu’Animu a lancé un concours de mangas au début du mois de septembre. Ouverte jusqu’au 15 octobre, cette compétition est destinée à tous ceux qui seront en mesure de produire une oeuvre autour du thème 21.12.2012. Une histoire à raconter et à dessiner autour de cette date qui peut être diversement interprétée, précise Christelle Barbe. Le travail devra être présenté sur 3 à 16 pages, en différents formats, allant de l’A4 à l’A5. Le gagnant sera publié dans une édition spéciale d’Animu Jump et bénéficiera d’une entrée gratuite pour l’Animu Expo 2012. Les participations sont attendues sur le courriel suivant : mangamauritius@gmail.com
Cette exposition, dont c’est la troisième édition, devient le rendez-vous des passionnés de manga en général. Le prochain rassemblement est fixé au 16 décembre. Une occasion pour exposer tous les travaux qu’aura inspirés cette culture japonaise aux fans mauriciens. Pour le collectif Animu, ce rassemblement permet de réunir des fonds pour financer les projets qui suivront. Les informations nécessaires sont disponibles sur www.animuexpo.org/.