Sorti aux Éditions Amalthée en France, Lame de fond est le sixième ouvrage de l’écrivain Annick Joffre. L’auteur en a fait la présentation lors d’une séance de dédicaces au début de l’année, à l’hôtel Sofitel Impérial, à Flic-en-Flac.
Lame de fond raconte l’histoire d’une femme d’un certain âge cherchant à tout prix à reconquérir son amour de jeunesse et c’est par le biais des réseaux sociaux, plus précisément par le site Les Copains d’avant, très populaire en France, qu’elle arrive à le contacter. Si les deux sont mariés, lui tient à sa famille et à sa carrière alors qu’elle, rongée par l’ennui et trempée dans un trafic, est prête à tout abandonner pour revivre cet amour perdu. Une perte à mettre sur le compte de l’arrogance de la jeunesse et qu’elle ne semble pas avoir digérée après toutes ses années. À leur rupture, elle s’était sentie dépossédée, surtout lorsque son amoureux avait trouvé quelqu’un d’autre pour refaire sa vie.
« Philippe, c’est Camille. Je donnerai tout pour te revoir. Dis-moi seulement oui ! » Tels sont les mots qu’elle lui laisse sur son compte Les Copains d’avant. À la vue de ce message, pris d’engouement, Philippe lui répond positivement. Commence alors un retour dans les méandres de leurs souvenirs de jeunesse et le bouleversement de leur vie, surtout celle de Philippe, qui cherche pourtant à la protéger. Malgré tout, il consent à la revoir.
Cette histoire banale, mais ô combien bouleversante, entraîne une réflexion sur l’existence, le mariage, l’amour et le sexe à un âge avancé, les relations humaines et les responsabilités des uns et des autres. Contrairement à deux de ses précédents romans, Rosalie et Marisa-Belle, fille de Rosalie, remplis de rebondissements et racontant l’histoire d’une vie, Lame de fond met en scène moins de personnages. Elle se déroule sur une année dense et parle de la vie de ces deux personnes qui s’imaginaient que tout pouvait se reconstruire comme dans leur jeunesse. L’histoire se déroule en grande partie en Bretagne, région qu’affectionne particulièrement l’auteur.
« C’est l’histoire d’une reconquête, du temps qui passe et de la victoire de la vieillesse », déclare Annick Joffre, qui a mis un an à l’écrire. « L’idée m’est venue lorsque je discutais avec mon médecin, que je connais depuis de très longues années », en soulignant que c’est une histoire qui pouvait arriver à n’importe qui.
Lame de fond est le cinquième roman d’Annick Joffre. En 2011, sa première publication fut un recueil de poésie, Entre les ailes des goélands. En 2012, l’auteur a publié deux romans, Les tortues retournent toujours à la mer et Rosalie, dont l’histoire se déroule à Maurice. L’année suivante, elle est revenue avec une suite de Rosalie, intitulée Marisa-Belle, fille de Rosalie et Benoît, français, esclave, une histoire poignante qui raconte la vraie vie d’un enfant placé par la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) dans des familles d’accueil et qui est mis en état de servitude.