« Success demands hard work, perseverance, help of each and every one », a fait ressortir la rectrice du Queen Elizabeth College (QEC), Sooneetee Purmessur, ce matin à l’assemblée en présence de neuf des dix lauréates de l’établissement, de leurs parents et des autres élèves. Elle a félicité les parents pour leur soutien. « You’ve done a wonderful job ! », leur a-t-elle dit. Très émus, certains n’ont pu retenir leurs larmes en voyant leur fille s’avancer sur l’estrade pour prononcer quelques mots.
« C’est très intimidant d’être là parmi neuf des dix brillantes lauréates et leurs parents », devait commencer par dire la rectrice ce matin avant de les féliciter de vive voix. Une des lauréates n’était pas présente, étant à l’étranger. Ce mardi matin, toutes les élèves sont assises à même le sol dans le hall et sont à l’écoute… Comme pour s’imbiber d’astuces pour exceller comme les dix jeunes filles. Leur rectrice les invite à compter de 1 à 10… le nombre de lauréates au QEC cette année. S’ensuivent une salve d’applaudissements, des cris de liesse au son du tambour. Mme Purmessur réitère ce qui, selon elle, a fait que son collège n’ait pas produit davantage de lauréates. « Nous n’avons pas eu de candidates côté arts et technique l’an dernier. Nous devons à présent travailler à récupérer nos lauréates. Le défi est dans votre camp, vous qui êtes assises là », lance-t-elle aux plus jeunes.
Le succès s’acquiert grâce au dur labeur, à la persévérance, au soutien de tout un chacun : enseignants, personnel non-enseignant, poursuit-elle. À l’époque où elle était au QEC, témoigne-t-elle, « nous n’avions pas le droit d’entrer dans le bureau de l’administration et de parler au recteur. Aujourd’hui, notre porte vous est toujours ouverte ».
La rectrice se dit consciente que les élèves demandent beaucoup de leurs parents à la maison et elle devait en profiter pour remercier ceux-ci. « Sans le soutien des parents, personne ne peut aller bien loin ». Elle a encouragé les lauréates à poursuivre leurs rêves. Et, d’ajouter sur un ton hilarant : « As Spiderman says : “With great power comes great responsibility” ».
En guise de conseils à ses lauréates, elle a eu ces mots : « Le monde, à l’extérieur, est très vaste, avec tout plein d’opportunités. Si vous décidez de poursuivre vos études en Angleterre ou dans un autre pays d’Europe, il fera très froid. Vous n’aurez pas d’enseignant pour vous rappeler de rendre vos devoirs, vous n’aurez pas vos parents à toute heure à vos côtés. Une fois que vous serez laissées à vous-mêmes, vous aurez à prendre des décisions seules ». Et, là-dessus, insiste-t-elle, il ne faut pas oublier les principes et les valeurs. Mme Purmessur a également eu une pensée pour celles qui n’ont pu être lauréates.
La présidente de la PTA, Aisha Jeewah, se dit pour sa part confiante que « toutes les filles du QEC s’en iront à la découverte de ce monde et sans aucun doute elles vont briller ». Elle  souligne toutefois : « The higher you go, the cooler it is. The higher you go, the lonelier it is. » Et de les inviter à ne pas oublier les plus indigents, ceux dans le besoin et leur collège.