Les amis de SMS Pariaz Ltd, d’habitude très bruyants sur le plan médiatique, observe un silence radio impénétrable depuis le 16 juin dernier. Ce jour-là, le juge Bobby Madhub avait rendu un jugement contre SMS Pariaz Ltd dans le litige l’opposant au Mauritius Turf Club en présence de la Gambling Regulatory Authority de Raouf Gulbul. SMS Pariaz Ltd, avec ses entrées et sorties à l’hôtel du gouvernement, voulait un ordre de la Cour suprême « prohibiting and preventing the MTC from denying SMS Pariaz Ltd access to such material including and not limited to the use of MTC race cards for taking bets on any horse race during the 2017 racing season ».
Après analyse des faits portés devant lui par les parties en présence, le juge de la Cour suprême a refusé d’intervenir en accédant à la requête de SMS Pariaz Ltd. « It is clear that we are not dealing with a case of enforcement of a judgment or contract, even less a direction, which the GRA itself considers as caduc », note le juge Madhub, qui rappelle : « The dispute relates to a potential set of contractual rights and which dispute started since 2016. It cannot be said that urgence has been established. »
SANTÉ PUBLIQUE : Deux cas de chikungunya à Baie-du-Tombeau
Le ministère de la Santé est en présence depuis hier après-midi de deux cas de chikungunya avérés dans la région de Baie-du-Tombeau. Avec les analyses positives du laboratoire des symptômes, les autorités ont mis à exécution le protocole établi avec une fumigation des lieux, soit l’enceinte de l’usine St-Malo Knitwear, à Baie-du-Tombeau. Ces deux cas de chikungunya sont importés car les deux patients sont des travailleurs arrivés du Bangladesh il y a trois jours. Ils ont été admis au sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital. Ils faisaient partie d’un groupe d’une vingtaine de ressortissants de ce pays recrutés pour cette unité textile.