C’est suite à une dispute familiale qui a mal tourné qu’Alberto Tangon, 46 ans, s’est retrouvé à l’unité des brûlés de l’hôpital de Flacq, hier, dimanche 12 janvier. Sa mère, Marie Lise Ghislene, 73 ans, a avoué avoir tenté de le brûler vif.

Les faits se sont produits dans la soirée du samedi 11 janvier aux environs de 23h à Camp De Masque. Marie Lise Ghislene a rapporté à la police qu’une discussion aurait éclaté entre ses deux fils, Alberto Tangon et James Tangon. L’un aurait accusé l’autre de lui avoir pris Rs 1 000.

Dans un premier temps, la septuagénaire a rapporté qu’Alberto Tangon serait entré dans une chambre et se serait aspergé d’alcool bleu. Il aurait par la suite essayé d’allumer une cigarette mais ses vêtements auraient pris feu.

Néanmoins, durant son interrogatoire, Marie Lise Ghislene a fini par avouer avoir aspergé son fils d’alcool avant de tenter de le brûler à l’aide d’une allumette.

Par la suite, elle aurait essayé de maîtriser le feu avec un morceau de tissu. Alberto Tangon a subi des brûlures aux mains, au corps et au cou. Marie Lise Ghislene a également subi de légères brûlures aux pieds.

Le personnel du SAMU a transporté Alberto Tangon à l’hôpital de Flacq pour y être soigné. Plus tard dans la nuit, il a été transféré au PMOC où il a été admis à l’unité des brûlés de l’ICU. Son état de santé est jugé sérieux.

Après avoir donné sa version des faits, Marie Lise Ghislaine a été relâchée, et ce, à condition qu’elle reste à la disposition de la police pour la suite de l’enquête.