À ce jour et en tenant compte de la période de simulation olympique, Fabienne St Louis serait qualifiée pour Rio 2016. La Mauricienne a enchaîné sur deux dimanches d’affilée une étape de Coupe du Monde le 4 octobre à Cozumel Mexique, puis le 11 octobre une Coupe continentale (American Cup) à Porto Rico où elle a progressé de quatre rangs au classement mondial ITF pour se positionner 116e.
Il faudrait que Fabienne St Louis se maintienne tout au moins dans les 140 mondiales ITU (Union internationale de triathlon) jusqu’à mai 2016, période pour la fermeture de la qualification olympique, pour espérer décrocher le précieux sésame brésilien. Si cela s’est moins bien passé au Mexique, elle a en revanche accroché une 7e place très valable à Porto Rico, qui plus est, sur distance olympique et dans des conditions de chaleur difficiles.
Fabienne St Louis a terminé les 1500 m de natation, 40 km vélo et 10 km de course à pied en 2h19″17, à moins de 4’00 de la gagnante, l’Américaine Taylor Spivey (2h15″36), qui précéda trois autres Américaines, Katie Gorczyca (2h16″16), Bria Edwards (2h16″46) et Nicole Truxes (2h17″24). « Elle a mieux nagé qu’au Mexique, mais l’étape de course à pied a été plus rude à cause de la chaleur », indique le président de la Fédération mauricienne de triathlon, Alain St Louis.
À Cozumel une semaine plus tôt, Fabienne St Louis s’était classée 50e à l’arrivée en 1h04″16 sur distance sprint (750 m nage, 20 km vélo, 5 km cap). Elle a raté de quelques secondes des points au classement ITU, n’ayant pas terminé dans les 8% du temps du vainqueur, la Japonaise Ai Ueda en 59′ »09.
La Mauricienne est rentrée en France rejoindre son club de Team Charante et observera une période de récupération avant d’attaquer sa prochaine course qui se déroulera en décembre à Maurice, notamment les championnats nationaux. Elle avait lancé sa campagne olympique en juin 2014 dans l’épreuve inaugurale de Coupe d’Afrique tenue à Maurice et ambitionne de se positionner au mieux dans les 100 premières mondiales d’ici à mai 2016, dernier délai pour valider son dossard.
Après les championnats nationaux, elle repartira à l’assaut des compétitions internationales dès février à la Havanne à Cuba, où elle devrait s’aligner à une course de Coupe continentale.