photo : CTSP

Un employeur pourra-t-il exiger que son employé de maison ou autre membre de son personnel fasse le test du Covid-19 avant de reprendre son service à la fin du confinement national? Cette question a été récemment évoquée par de nombreux employeurs particuliers ayant recours aux services à la personne. « Non! » répond catégoriquement Jane Ragoo, secrétaire générale de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé.

Et de préciser: « L’employé peut toutefois agréer à la proposition de son employeur si celui-ci prend en charge les frais du test! » D’ailleurs, dans sa série de propositions pour que les entreprises et employés assurent la sécurité sanitaire de leurs employés, le syndicat réclame: « That appropriate mask be provided to all employees irrespective of categories or responsibilities and where it deems necessary for the nature of the job disposable gloves also should be provided. »

Le déconfinement à l’horizon apporte son lot de questionnements de la part des employeurs particuliers. C’est ainsi que plusieurs d’entre eux ayant recours à des aides à domicile, plus particulièrement aux « gardes-malade » ont exprimé sur une plateforme d’un réseau social, leurs craintes d’être exposés au virus par leur personnel.

C’est sans détour que des employeurs ont émis ouvertement leurs appréhensions principalement à l’égard de leurs « gardes-malade », de peur que ces dernier(e)s habituellement attachés aux soins d’une personne âgée «  ramènent le virus » dans leur demeure. Toutefois, si cette crainte est légitime, il est bon de rappeler que le coronavirus peut aussi être transmis d’un employeur à un employé! Et que les deux parties sont appelées à être responsables le temps que dure la pandémie afin d’éviter tout risque de contamination.