Elle est titulaire d’un diplôme en “Interior Design”, mais a choisi de devenir chef d’entreprise. Khesika Budreika, 31 ans, est gérante de « Moments of i », petite entreprise spécialisée dans la confection des cartes de souhait, des emballages et accessoires pour diverses occasions festives, comme un mariage, fiançailles, anniversaire, baptême,. Sa particularité réside dans les produits personnalisés qu’elle confectionne de ses propres mains et contiennent des écritures originales. Rencontre.

Après son diplôme, Khesika a travaillé pendant deux ans au sein de deux différentes sociétés. Ensuite, elle décide de prendre une pause professionnelle pour aller en vacances. « C’est justement pendant mes vacances que j’ai confectionné des petits objets artisanaux et des cartes de souhait. C’était juste pour me tenir occupée. À mon retour à Maurice, mon petit-cousin avait besoin d’une carte à l’occasion de la fête des mères. Je lui ai confectionné une. Son enseignante a été impressionnée par mon travail et m’a demandé si je pouvais en fabriquer d’autres. C’est ainsi que j’ai réalisé que j’avais un talent caché », dit-elle.

Encouragée par les éloges de l’enseignante, Khesika qui était alors au chômage, décide de consacrer ses heures perdues à la confection des cartes de souhait. Elle se procure ainsi une machine à découper pour faciliter ses travaux. « A ce stade, ce n’était qu’une passion d’enfance que je vivais. Je n’avais pas encore l’idée de faire de cette passion un métier. Je fabriquais toute sorte de cartes de souhait que j’offrais à des amis et proches. En ce faisant, je me suis dit pourquoi ne pas commercialiser mes produits », souligne la jeune entrepreneuse.

Des emballages de gâteaux pour toutes les occasions

La première chose qui lui est alors venue en tête est de se documenter. Khesika maîtrisait bien les bases de la fabrication. Il fallait améliorer les produits afin qu’ils soient plus présentables sur le marché. Donc, elle décide d’entamer des recherches sur Internet pour mieux comprendre les différentes techniques et modèles de fabrication. Ensuite, elle s’est rendue dans diverses boutiques, spécialisées en artisanat, à travers le pays. Elle fait l’acquisition d’autres matériels sur le site e-bay. Keshika est enfin prête à démarrer son entreprise.

En 2016, elle lance officiellement sa petite entreprise et la baptise « Moments of i ». La compagnie est enregistrée et les produits sont commercialisés sous la marque MOI. Pourquoi MOI ? « Puisque tous mes produits sont confectionnés à partir de mes idées personnelles et ils sont surtout particuliers et personnalisés, je voulais baptiser mon entreprise MOI. Toutefois, le nom a été rejeté à l’enregistrement. Donc, j’ai pensé à la baptiser Moments of i, avec une marque MOI. À partir de ce moment, je consacrais plus de temps au métier, sans pour autant négliger l’aspect d’obtenir un emploi professionnel. Mais, avec les nombreux échecs de trouver un emploi, j’ai fini par me consacrer entièrement à mon entreprise », dit-elle.

Au cours de la même année, elle décroche une occasion de participer à une expo vente organisée pour les petits et moyens entrepreneurs au Swami Vivekananda Conventional Center, à Pailles. « J’ai eu l’occasion de rencontrer des officiels du National Women Entrepreneur Council (NWEC) qui m’ont proposé de m’y enregistrer afin de bénéficier de toutes les facilités et soutien disponibles aux femmes entrepreneurs. À travers le NWEC, ma visibilité a augmenté. J’ai participé à plusieurs expo-ventes et foires. J’ai pu exploiter le marché des petits et moyens entrepreneurs et mes produits sont devenus plus visibles. De plus, j’ai pu bénéficier des formations destinées aux femmes entrepreneurs, notamment en marketing, en gestion des comptes, en leadership, entre autres. J’ai aussi appris comment aller vers le client afin de nous mettre en avant. Enfin, j’ai bénéficié du soutien du NWEC dans toutes mes démarches, vers toutes les parties concernées », explique la jeune femme.

En 2017, Khesika donne une petite pousse à son entreprise. « Cela fait presque deux ans depuis que je gère cette petite entreprise, avec le soutien de mes proches. Depuis que je suis petite, j’adorais fabriquer des petits objets et cartes à partir de restes d’objets abîmés ou utilisés que je vois un peu partout. J’adorais faire du collage et dessiner sur des coquilles d’œuf. Cette passion m’a permis d’exploiter ce talent en moi et de créer une entreprise à partir de là. J’ai découvert beaucoup d’autres choses en fouillant, bouquinant et en surfant sur Internet », avance Khesika.

Aujourd’hui, outre des cartes de souhait, Khesika confectionne une panoplie de produits, à savoir des cartes d’invitation de mariage personnalisées ou à thème, des emballages pour gâteaux, dragées, entre autres pour diverses occasions, des petites pochettes, des « tags », des accessoires décoratifs pour les fêtes, des tableaux de peinture, des accessoires et cadres pour des photos selfie, entre autres. « Tous mes produits sont personnalisés et confectionnés de mes propres mains. Je me procure de mes premières matières des sites e-commerce, des magasins locaux, ou des restes que je recycle pour utiliser dans ma production. Les matières premières que j’utilise viennent de partout. En ce qui concerne mon inspiration, je la puise de tout ce je vois autour de moi, majoritairement de la culture mauricienne et du patrimoine local, puisque la particularité de mes objets est l’aspect local, comme par exemple les petites pochettes avec la fleur nationale Trochetia peinte dessus, ou les cartes avec des écrits en langue créole. Certaines idées viennent également de l’Internet », fait-elle ressortir.

Son commerce a pris une autre dimension quand elle s’est lancée dans le 3D. « Effectivement, avec la demande de la clientèle, j’ai dû me tourner vers le concept 3D. J’ai commencé à confectionner des cartes 3D, avec des papillons déplacés en ouvrant la carte, entre autres. Mais, ce n’est pas la fin. Je continue à me documenter et à surfer pour chercher de nouvelles techniques à adopter. Je reçois souvent des clients très exigeants qui souhaitent des produits particuliers et modernes, surtout pour les cartes de mariage. Donc, les recherches doivent se poursuivre », confie Khesika.

En ce qui concerne sa clientèle, Khesika explique qu’elle est issue de toutes les classes et de tous âges. « J’ai des produits pour satisfaire tous les goûts, qu’ils soient enfants, adolescents, jeunes adultes ou vieilles personnes. Je cible aussi les touristes, surtout à travers mes produits confectionnés à partir des idées puisées de la culture mauricienne et du patrimoine local. Enfin, en ce qui concerne mes écritures, je puise mes idées des chansons ou dialogues mauriciens, comme “mo zoli bouledou”». Les cartes de souhait destinées aux touristes ou aux Mauriciens établis à l’étranger contiennent des paroles de l’hymne national, comme « as one people as one nation », ajoute-t-elle.

Comme projets d’avenir, Khesika veut d’abord stabiliser son entreprise. Ensuite, elle souhaite économiser une bonne somme d’argent afin qu’elle puisse investir davantage dans des produits en grande demande, comme les emballages. « Pourquoi pas ouvrir une imprimerie et investir dans des machines modernes et sophistiquées ? Je veux vraiment miser sur la qualité et cela sera possible si j’investis davantage », conclut-elle.