Après l’annulation de la 7e journée samedi dernier pour cause de mauvais temps, le calendrier hippique a connu quelques chamboulements. Ainsi, deux épreuves programmées pour la dernière journée ont été reprogrammées pour ce samedi, dont la première manche du championnat des 4-ans. La carte de cette course, qui met aux prises la cuvée 2016 à celle de 2017, est restée pratiquement la même, à une exception près : on enregistre d’un côté le forfait d’Ernie et de l’autre la participation d’un certain Executive Power.
Avec deux partants à son nom, Gilbert Rousset place la barre très haut pour la première levée de ce championnat. Prince Of Thieves a obtenu son clearance des Racing Stewards, d’où son maintient dans cette épreuve. L’autre est Executive Power, dont on dit le plus grand bien. Avec ses deux chevaux placés aux numéros 2 et 3 respectivement dans les stalles de départ, autant dire que le champion en titre a toutes les cartes en main pour faire sienne cette épreuve.
Executive Power est un redoutable frontrunner et on devrait le retrouver aux avant-postes. Ce four-time winner a bénéficié d’une excellente préparation et sa prestation de mardi aux côtés de Scotsnog n’a pas laissé indifférent. Avec sur le dos Nishal Teeha, un excellent juge du pas, on le voit capable de tenir jusqu’au bout. L’entourage de Prince Of Thieves n’a pas fait mystère que cette compétition reste sa priorité 2017. Avantagé au handicap avec la compression de poids, la monture de Brandon Lerena ne devrait pas être loin de son compagnon de box dans le parcours et en cas de défaillance de celui-ci, il lui prendra le relais. Il sera de l’arrivée.
Si dans notre avant-papier de la semaine dernière on avait fait de Hard Day’s Night un meneur potentiel, les données ne sont plus les mêmes avec Executive Power et Speed Limit à son intérieur. Ses chances seront tributaires de comment il sortira des stalles de départ. On dira même que ses chances se verront optimisées s’il parvient à overtake ces deux chevaux sans se dépenser dans les premières encablures. Ce qui n’est pas gagné d’avance. Mais Hard Day’s Night reste un compétiteur de valeur et son entourage nourrit un silent hope.
Mal placé dans la carte originelle, Speed Limit a cette fois bénéficié d’un meilleur tirage. Invaincu sur notre turf en quatre sorties, ce coursier, à défaut d’imposer sa loi, est tout aussi efficace en suivant de très près. Il rencontre cependant de meilleurs chevaux, sans compter qu’il est désavantagé au handicap. Même s’il reste à notre avis un outsider valable, sa belle série est fortement menacée.

Au finish, Ready To Attack, qui reprend la compétition sept semaines après sa belle victoire dans la Duchesse, devrait faire sentir sa présence. Le représentant de l’entraînement Gujadhur jouit actuellement d’une très belle santé, comme le démontrent ses galops matinaux. Ce qui ne plaide pas en sa faveur, c’est sa ligne et la compression de poids. À Steven Arnold de faire usage de son expérience pour faire pencher la balance à son avantage. Ole Gunnar, nouveau pensionnaire de l’entraînement Perdrau, est un three-time winner qui a été rarement surclassé dans son pays natal, où il a démontré une certaine vélocité. Avec le nouvel exercice du tirage au sort, il se voit cette fois placé complètement à l’extérieur. Ce qui n’est guère un avantage.
Jiggery Pokery est le petit Poucet de cette épreuve. Vainqueur d’une course de C7 à sa dernière sortie, il vient cette fois tenter sa chance dans un… Gr3. Sa seule chance de vaincre est de prendre la direction des opérations. Mais encore ! Non seulement est-il nettement désavantagé au handicap, mais Robert Khathi ne pourra également le monter à 52 kg. Au risque de nous tromper, on est d’avis que sa tâche ne s’annonce pas de tout repos dans ce lot.