Les deux leaders de l’alliance rouge-mauve étaient présents hier soir dans la circonscription N° 8, Quartier-Militaire/Moka, le temps de deux congrès. À Quartier-Militaire, Navin Ramgoolam a clairement demandé à l’électorat : « Na pa couper transer ! Gard mo loner sauf et pa fer enn bon kandida kuma Sanjiven Permal tonber ». De son côté, Paul Bérenger a surtout évoqué le dernier grand rassemblement PTr/MMM prévu pour le dimanche 7 décembre à la Place du Quai, à Port-Louis. À noter que deux vétérans du MMM, Dharam Fokheer et Swaley Kasenally, étaient présents. Le second a aussi pris la parole.
« Pena okenn meyer sondaz ki bookmaker : si zot pe vane Rs 495 pou Rs 500, viktoir PTr/MMM, abe ki pli bon indikasyon ? » L’auteur de ces mots, Navin Ramgoolam, s’est longuement attardé sur plusieurs « irrégularités dont a toujours fait preuve le MSM », hier lors d’un congrès à Quartier-Militaire. Nommément les scandales de MedPoint, mais aussi ceux du Illovo Deal, du « bâtiment de la honte, le Sun Trust », ainsi que l’hôtel Maradiva. « Moi, mo ena enn prinsip e zot tou koner. Are moi pena pression, santaz, mett kouto enba lagorz. Sa, se sistem Anerood Jugnauth, MSM. » Et de rappeler dans le sillage de l’affaire MedPoint quand il avait demandé à Maya Hanoomanjee de « step down », que « mo bann prop dimun, enn Junior Minister dans mo premier guvernma, ek osi Kishore Deerpalsing, Vishnu Bundhun. Sakenn mo di demande step down pendan li lenket pe fer. Mai dan MSM, non ! Anerood dir moi blok lenket l’ICAC ! Ou kroir mo kapav fer sa ? »
Le leader rouge a félicité ses trois candidats du N° 8, en l’occurrence Pratibha Bolah, Sanjiven Permal et Ashok Jugnauth : « Mme Bolah, mo sir si li ti kandida N° 7, li pe sorti en tete de liste. Mai monn demane li vinn isi. Et mo sir ki Jayeshree Mohabeer, par ki monn remplas Mme Bolah, pou fer so prev la prosenn foi. » Présente au premier rang, Mme Mohabeer devait déclarer à l’assistance qu’elle est « une Travailliste pur sang et je respecte ce que décide mon leader. »
Navin Ramgoolam, comme Françoise Labelle avant lui, a vertement critiqué le « double langage de l’Allians Lepep. » Le PM devait souligner : « Eski en 2000 kan Anerood Jugnauth ti fer Paul vinn Premye minis, lerla li pa ti trouver li pe donn tou pouvoir Berenger ? » Le leader rouge devait aussi prévenir les électeurs contre la campagne « castéiste et communale que mène Leela Devi Dookun ici. »
Pour sa part, Paul Bérenger a fait ressortir que « depuis dimanche, l’Allians Ramassis ki zot apel Lepep-la inn knock out. Zot pa ti atane ki la zenes pou vinn en mass nou congrès ! Kan a kampagn infekt ki Dulthumun pe fer, abe sa inn tourn kont limem, akoz preske tou sosyete hindou inn vir ledo are li ». Et de soutenir que « plus que tout, la liste des candidats présentée par l’Allians Lepep est honteuse. Raj Dayal ? Le seul Commissaire de Police qu’on a foutu dehors et qui « ti pe mem cokin la monnaie bondie ! » Anil Gayan ? Ça, ce sont leurs candidats ? J’ai honte pour SAJ et Ivan Collendavelloo ». Le leader mauve a une fois encore fait étalage de ses grands talents d’orateur en évoquant la candidate de l’Allians Lepep Sandhya Boygah.
Cependant, a rappelé Paul Bérenger, « le plus grand défi demeure l’économie. Dans le monde entier, la situation est difficile. Mais nous, au PTr/MMM, nous avons les projets, les compétences et la vision. Avec l’équipe de Navin, Paul, Rama, Arvin, Reza et les autres, nous allons sortir Maurice de ce pétrin. »
Le leader mauve a aussi annoncé le dernier grand rassemblement du PTr/MMM qui se tiendra le dimanche 7 décembre à Port-Louis, à la Place du Quai. « Mo dir zot tou mobiliser aster la mem ».
Lors de leurs interventions, Pratibha Bholah et Ashok Jugnauth n’ont pas ménagé leur principal rival de la circonscription, Pravind Jugnauth. La première nommée a déclaré : « Pravind Jugnauth, se enn fos leader. Avek travay ki mo de colistier Ashok ek Sanjiven pe fer, li na pa pou passer isi ». Ashok Jugnauth devait pour sa part réitérer : « Senn fwa la, mo pou regler so kont ! »