Résumant les réalisations du conseil municipal de Quatre-Bornes ces sept dernières années, la maire de la Ville des Fleurs s’est félicitée hier lors de la dernière réunion de la solidarité des conseillers et du personnel administratif sans laquelle, estime-t-elle, ce « bilan positif » n’aurait jamais pu être réalisé.
« La solidarité a toujours été notre leitmotiv. C’est ce qui nous emmène aujourd’hui vers ce bilan fort positif de nos sept années passées au conseil municipal », a affirmé Ariane Oxenham à l’ouverture de cette ultime réunion du conseil municipal de Quatre-Bornes avant les élections municipales prévues le dimanche 9 décembre. Si la maire concède « certes quelques manquements de part et d’autre », elle a néanmoins affirmé que c’est « le travail collectif qui a primé tout au long de ces sept années ».
Ariane Oxenham n’a pas manqué de rappeler que le présent conseil municipal de Quatre-Bornes a commencé en 2005 avec 24 conseillers « mais en cours de route beaucoup nous ont quitté pour une raison ou pour une autre ». Elle a ensuite rendu un hommage appuyé au défunt conseiller Vijay Kumar Beeharry. « Il a été pour beaucoup d’entre nous, surtout les nouveaux, un guide et pour lui rendre hommage, le bâtiment abritant la galerie municipale porte désormais son nom. »
Abordant les réalisations du présent conseil, la maire a d’abord rappelé la polémique entourant le projet de clôture des jardins du Pavillon. « Le Pavillon est maintenant un espace vert et sécurisé. Le conseil municipal y a investi Rs 7 millions pour la création d’un jogging track ainsi que pour l’installation de la clôture et des caméras de surveillance sans oublier le porche qui a été recouvert complètement. »
Autres réalisations citées par Ariane Oxenham : la construction d’un social hall à Pellegrin au coût de Rs 970 000, la rénovation du Sir Gaëtan Duval Multipurpose Hall à Résidence Père Laval (Rs 5 740 000) et le Dr James Burty David Multipurpose Social Hall de Sodnac qui, comme la maire n’a pas manqué de le faire remarquer, a aussi été au centre d’une polémique. « Ce bijou moderne fait maintenant la fierté des habitants. Il est doté d’une médiathèque et de tous les équipements modernes, cela au coût de Rs 14 millions. »
Le Navin Soonarane Gymnasium à l’Ébène (Rs 36 millions) et la médiathèque Sir Satcam Boolell (Belle-Rose) au coût de Rs 1,9 million sont les autres réalisations du conseil évoquées par Ariane Oxenham. « Nous avons investi Rs 30 millions dans l’aménagement de drains, Rs 50 millions dans l’asphaltage des routes et Rs 2,5 millions dans la construction de lanes (impasses) », a-t-elle dit. Et d’ajouter : « La réfection des routes, des lanes et autres drains ayant pris un retard à cause des travaux de tout-à-l’égout à Quatre-Bornes, ces développements infrastructurels sont effectués au fur et à mesure que la Wastewater Management Authority termine. »
Routes et terrains de foot
L’éclairage des routes a nécessité un investissement de Rs 1 780 000 avec l’avènement de nouvelles ampoules économiques et l’entretien quotidien, a poursuivi Ariane Oxenham. « De ce fait, le conseil municipal a fait l’acquisition d’un nouveau véhicule pour ce département au coût de Rs 4 millions. »
Pour pallier le problème de parkings dans l’enceinte de la municipalité, le conseil a aménagé un site à Palma pour garer les camions et autres véhicules municipaux au coût de Rs 3,6 millions, a-t-elle ajouté. Pour encourager la pratique du football et d’autres activités sportives, tous les terrains de foot ont été éclairés afin que les sportifs puissent les utiliser jusqu’à tard. « Rs 5 millions ont été dépensées pour la rénovation et l’éclairage des terrains de football de La Source, de Palma, d’Ébène et de St-Jean », a élaboré la maire. « Dans le but de permettre à un plus grand nombre de personnes de pratiquer un exercice physique free of charge et non loin de chez eux, trois Wellness Centers ont été créés à Ollier, St-Jean et à La Source. »
Dans le domaine de la santé et de l’environnement, le conseil municipal a fait l’acquisition de quatre camions, soit deux compacteurs et deux « tippers » pour améliorer le service de la voirie. « Dans le cadre de Maurice Île Durable, nous avons organisé chaque année une Semaine de l’environnement pour sensibiliser les citadins. Cette année, une distribution de poubelles à 23 000 familles a pu être effectuée. Ceci a demandé Rs 8 millions d’investissement. Nous continuons aussi toujours notre BulkyWasteCampaign », a affirmé la maire.
Sur le plan international, Quatre-Bornes a été jumelée à la Ville de Daqing en Chine, a rappelé Ariane Oxenham. « Ce jumelage a pour but de promouvoir les échanges dans plusieurs domaines entre nos deux villes. Dans ce contexte, le conseil municipal a investi dans la production d’un film sur Quatre-Bornes montrant les différentes facettes et atouts de la ville. »
Parlant du récent budget municipal, la maire a affirmé que la municipalité a présenté un déficit budgétaire pour l’année 2013, « le moindre comparé à celui des autres collectivités locales ». « Du Mayor’s Code 2012, sur une somme allouée de Rs 300 000, il nous reste une balance de Rs 193 000. En ce qui s’agit du code sur la Overseas Mission, des Rs 600 000 allouées, il y a encore Rs 143 000. Ces chiffres démontrent la bonne gérance des finances du conseil municipal de Quatre-Bornes », s’est-elle encore félicitée.