Photo illustration

Les élus de la municipalité de Quatre-Bornes ont voté hier à l’unanimité, lors de la réunion du conseil, une motion du conseiller Guy Troylukho proposant la construction d’une tour de parking automatisé sur un terrain appartenant à la mairie à la rue Sir William Newton. Les conseillers ont eu droit à une présentation vidéo du projet par le conseiller Nagen Mootoosamy.

« This Council is of the opinion to build and construct a new paid modern semi parking tower in the municipal plot of land at Sir Willliam Newton Avenue ». Ainsi se lisait la motion de Guy Troylukho. « À Quatre-Bornes, nous avons un problème de parking de plus en plus urgent. Et d’autre part, les terrains pour aménager des parkings sont très limités. C’est pourquoi je propose la construction d’un système de tour de parking automatisé sur un site appartenant à la municipalité à la rue Sir William Newton », a déclaré le conseiller Troylukho en présentant sa motion. « Ce sera une façon pour optimiser l’utilisation d’un terrain et aménager un projet qui s’autofinancerait, car, comme partout ailleurs, les utilisateurs devraient payer un minimum pour ce service », a-t-il ajouté.
« Je ne dis pas que je suis contre le parking qui a été aménagé à l’arrière du marché municipal. Mais il est grand temps de voir grand. Quatre-Bornes sera la toute première ville de Maurice disposant d’une telle infrastructure avant-gardiste », a poursuivi l’auteur de la motion.

Photo illustration

Guy Troylukho a rappelé que quelques années de cela l’ancienne conseillère PMSD Poonum Thylam avait présenté et fait adopter une motion pour un tour de parking. « Malheureusement, cette motion n’a pas eu de suite », a-t-il déploré, avant d’inviter son collègue Nagen Mootoosamy à lancer une présentation vidéo du projet.
« D’abord, il faut comprendre que cette tour de parking automatisé sera à proximité du terminal du Metro Express qui se situera à la Place Jules Koenig (Place des taxis) », a indiqué Nagen Mootoosamy.

Mais comment fonctionne le système ? « Dans un emplacement où l’on peut garer dix voitures, on pourra en garer 100 en hauteur », s’est félicité Nagen Mootoosamy. Projection vidéo à l’appui, le conseiller a expliqué que ce système comprend deux éléments : d’abord une fondation en béton, sur laquelle est montée la tour de parking automatisé à proprement parler. « C’est une structure en métal qui est composée de plusieurs “cellules”. Le système est calibré pour que chaque cellule accueille spécifiquement un véhicule. Dès que l’usager a garé sa voiture sur le plateau métallique de la zone d’entrée, le système scanne la géométrie du véhicule. L’usager descend de sa voiture et utilise un bouton ou une carte magnétique pour enclencher le système. Comme chaque cellule a un code spécifique, le système peut, grâce aux spécificités de la voiture qu’il vient de scanner, déplacer le véhicule automatiquement à l’aide d’élévateurs et/ou de navettes jusqu’à la cellule correspondant aux spécificités de cette voiture, sans aucune intervention humaine. Pour récupérer sa voiture, l’inverse se produit ». Il a également expliqué les implications financières du projet.

N°2-MQB-Parking-auto-PY

Le conseiller Vishnoo Goopaloodoo a lui mis en garde contre la viabilité financière d’un tel projet. « Soyons vigilants. Car il se peut que les citoyens ne voudront pas payer pour ce système », a-t-il prévenu. « Il ne faut pas être négatif. Mais il faudra aussi des mesures incitatives pour encourager les gens à utiliser le système. Ce projet sera en phase avec le projet de Metro Express », a pour sa part rétorqué le conseiller Dooshiant Ramkuckhun.
Approuvant le projet, le conseiller Rajendra Isram l’a qualifié de « projet d’avenir ».
« Nous ne pouvons stagner ; il faut aller de l’avant », a plaidé de son côté la maire de Quatre-Bornes.

Résumant les débats, Guy Troylukho a invité ses collègues conseillers « à voir plus loin que l’horizon ». « C’est d’autant plus urgent, qu’avec le projet de Metro Express à Quatre-Bornes, les parkings le long de la route Saint Jean seront éliminés », a-t-il expliqué. Mise au vote, la motion a été adoptée à l’unanimité.
Trois autres motions ont aussi été adoptées hier. La première concernant l’achat d’un terrain pour aménager un parking gratuit pour ceux qui fréquent le Sodnac Wellness Park (du conseiller Kisnah Ramanjooloo). La deuxième pour l’aménagement de passages piétons devant les lieux de culte de la ville (de la conseillère Myrella Sevathiane-Dansant) et la troisième pour l’aménagement d’un jardin d’enfants à Bassin (du conseiller Rajendra Isram).