Répondant à une question de la conseillère Shakuntala Boolell relative au problème de la circulation routière au centre ville les jours de marché, la maire de Quatre-Bornes Rooma Meetoo a annoncé l’institution d’un Regional Road Safety Committee sous sa présidence. Une motion de la conseillère Poonum Thylam pour le paiement des redevances municipales par l’Internet a été unanimement adoptée, malgré des doutes quant à sa réalisation.
« La mise sur pied d’un Regional Road Safety Committee, comprenant les représentants de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU), de la police, de la National Development Unit et d’autres parties concernées, est présentement considérée pour discuter du problème de la congestion routière à Quatre-Bornes », a répondu la maire Rooma Meetoo à une question de la conseillère Shakuntala Boolell.
La maire a auparavant précisé que c’est la TMRSU qui est l’autorité responsable de la gestion des réseaux routiers à Maurice. « La TMRSU informe régulièrement le conseil des mesures qu’elle entreprend pour gérer la circulation routière dans la ville, surtout par rapport aux travaux de l’installation du tout à l’égout effectués actuellement par la Waste Water Management Authority », a soutenu Rooma Meetoo. Pressée de question, elle devait préciser que c’est elle qui présidera ce comité régional sur la sécurité routière à Quatre-Bornes.
Shakuntala Boolell a pour sa part demandé si les conseillers siégeront sur ce comité. Suite à une réponse évasive de la maire, le conseiller Reza Gunny est intervenu et a demandé de faire partie de ce comité en tant que l’auteur d’une récente motion adoptée par le conseil sur le problème de la circulation routière à Quatre-Bornes. Sa demande a été acceptée par Rooma Meetoo.
Par ailleurs, les conseillers ont unanimement adopté une motion de la conseillère Poonum Thylam selon laquelle les « facilities, settlement of General Rate and other municipal fees by electronic means be introduced ». « Le présent moyen de collecter les paiements est dépassé… Prenons avantage de l’informatique qui ouvre des opportunités concernant l’émergence et la mise sur pied de paiements alternatifs en ligne. Cela va permettre au conseil d’économiser du temps, de l’argent et de la main-d’oeuvre. Les paiements pourront se faire alors à temps et en sécurité », a argué Poonum Thylam en présentant sa motion.
Secondant la motion et citant l’exemple de la Mauritius Revenue Authority (MRA), le conseiller Shankar Gaya a plaidé pour l’introduction d’un moyen pour réduire le nombre de mauvais payeurs à la municipalité de Quatre-Bornes. Shakuntala Boolell a quant à elle estimé que le paiement électronique va permettre un meilleur contrôle des finances de la municipalité.
Intervenant sur la motion, le conseiller Reza Gunny a prévenu contre la mise en pratique d’une telle mesure. « Cela risque de prendre du temps, car il faut que toutes les parties concernées soient d’accord, tandis que l’argent liquide a cours légal (“legal tender”) », a-t-il expliqué. La maire a affirmé qu’un tel projet, pour réussir, gagnerait à être mis en pratique au niveau de toutes les collectivités locales.
D’autre part, suite à une question de la conseillère Sookwantee Rucnajee, les détails concernant des voyages des conseillers entre 2001 et 2005 ont été soumis au conseil.