Deux cas de malaria recensés depuis la fin de mai, dans la région de l’Avenue Ollier, Quatre-Bornes, inquiètent le ministère de la Santé. Dans un communiqué de presse, il fait ressortir que dans les deux cas, les patients souffrent de la forme bénigne de la maladie transmise par les moustiques. Lesquels ont, depuis, été placés sous observation. A ce stade, aucune information ne transpire quant à l’origine de la réapparition de la malaria sur le territoire mauricien. Une enquête serait en cours.
Ces deux cas de malaria enregistrés en moins d’une semaine ont mis les officiers de la Santé en alerte. Certes, les deux patients souffrent de la forme bénigne de la malaria, indique le ministère, mais en raison des risques de propagation de la maladie qui se transmet par les piqûres de moustiques, la Santé a enclenché, depuis le 1er juin, un exercice de démoustication dans la région ainsi qu’une opération de dépistage auprès des citoyens. Ces exercices se poursuivront ce week-end et la semaine prochaine. Des officiers du ministère de la Santé effectueront un porte-à-porte afin d’informer les habitants des mesures et des précautions à prendre pour éviter la propagation de la maladie.
Il faut savoir que les principaux symptômes de la malaria sont: forte fièvre, maux de tête, courbatures, nausées, perte d’appétit, diarrhées, vomissements. Ainsi, en cas de forte fièvre, les habitants de la région sont conseillés de se rendre à un centre de santé de la localité ou à l’hôpital pour un dépistage. La population est fortement conseillée de maintenir la vigilance et de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter des piqûres de moustiques et empêcher ainsi la prolifération de toute maladie transmissible par ces insectes.
Parallèlement, le gouvernement a initié de nouvelles mesures suite aux fortes pluies de ces derniers jours. Le Conseil des ministres s’est prononcé, vendredi, en faveur d’une campagne intensive visant à contrôler la propagation des maladies transmises par les moustiques. Pour s’en protéger, le ministère de la Santé recommande de porter des vêtements longs couvrant les bras et les jambes, d’utiliser des moustiquaires, d’utiliser des produits antimoustiques (crèmes, lotions, spray, serpentins, diffuseurs électriques). En guise de prévention de la propagation des moustiques est aussi conseillé d’évacuer l’eau qui s’accumule sur la toiture des maisons, de vérifier que les conduits d’eau et les gouttières (dalo) ne sont pas obstrués, de couvrir convenablement les réservoirs d’eau de façon à ce que les moustiques n’y aient pas accès, de se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir de l’eau dans l’environnement extérieur (pneus usagés, boîtes de conserve, déchets ménagers) et de changer l’eau des vases à fleurs au moins une fois par semaine. Il est également important de défricher et de nettoyer régulièrement les terrains inoccupés, de veiller qu’il n’y ait pas de rétention d’eau dans les assiettes sous les pots aux fleurs, d’enlever régulièrement les feuilles mortes de votre cour.