Les véhicules de la municipalité de Quatre-Bornes rouleront désormais à l’électricité. Cela suite à l’adoption hier en conseil d’une motion du conseiller Balla Kisnah Ramanjooloo réclamant que, dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et pour réduire les émissions de carbone, désormais les véhicules achetés soient électriques.
« This Council is of the opinion that electric powered vehicles must be purchased in eventual forthcoming replacement of all municipal vehicles ». Ainsi se lisait la motion du conseiller Balla Kisnah Ramanjooloo.
Ce dernier a expliqué que la présentation de sa motion se situe dans le cadre de la lutte de la municipalité contre le changement climatique et vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et par conséquent son empreinte écologique (voir encadré).
« Ma motion se situe non seulement dans le cadre de la politique environnementale de la MQB, mais plus large encore, dans la ligne de la déclaration du gouvernement central de diminuer ses émissions de GES, comme stipulé dans son INDC (Intended Nationally Determined Contributions), soumis l’année dernière lors de la signature et la ratification de l’Accord de Paris sur le climat », a ajouté Balla Kisnah Ramanjooloo. L’INDC décline les mesures d’atténuation et d’adaptation que Maurice s’engage à mettre en oeuvre sur son territoire pour maintenir, ensemble avec tous les autres États membres de la Convention Cadre des Nations unies contre le changement climatique (CCNUCC), le réchauffement mondial en deçà de 2° C d’ici 2030.
Le conseiller a ensuite énuméré les divers avantages pour un véhicule de rouler à l’électricité : pas d’émission de CO2 ou de polluants dans l’air, silencieuse, économique à l’utilisation, peu d’entretien, entre autres. « Il y a certes certains inconvénients, comme la charge des batteries qui reste une contrainte ou le temps de recharge et la disponibilité des bornes de recharge. Mais avec le temps et le nombre grandissant de véhicules roulant à l’électricité, ces problèmes seront graduellement résolus », dit-il.
Intervenant, la maire de Quatre-Bornes, Sulekha Jeepaul-Radhooa, a félicité l’auteur de la motion. « Mais nous allons devoir procéder par étapes et au cas par cas, car il s’agira de décider en fonction de nos besoins exacts et de la disponibilité des fonds », a-t-elle fait comprendre. La motion de Balla Kisnah Ramanjooloo a ensuite été adoptée à l’unanimité.
En revanche, la motion du conseiller Siam Sookun pour que la Rue Jawarharlall Nehru (ex-Bassin Road) soit pourvue de trottoirs a été mise en réserve après discussions entre les conseillers sur l’opportunité ou non de revoir tout le système de sécurité routière sur ce tronçon.
« Je présente cette motion animé d’un sentiment d’exaspération. Car les doléances des habitants de Bassin, par rapport à la sécurité routière, sont ignorées », a lancé Siam Sookun en présentant sa motion. « Bassin, Palma, Résidence Kennedy restent les parents pauvres de la municipalité », a-t-il argué. « Ce n’est pas bien de dire que nous ne faisons rien pour ces régions », a rétorqué la maire, avant de permettre une franche discussion sur le sujet.