La mouvance politique Ensam a présenté son programme politique hier lors d’un congrès organisé au complexe du Pavillon à Quatre-Bornes. Lors de son intervention, Roshni Mooneram, la porte-parole, a déclaré que le document intitulé Un Projet de société : Notre pays, nos vies, notre avenir était « un projet de société et pas seulement un programme électoral » contenant quelque 200 mesures…
Dans son projet de société, Ensam évoque le financement des partis politiques et souhaite que tous les élus sans distinction déclarent leurs avoirs sur une base annuelle, dans un souci de transparence. Il préconise également la limitation à deux mandats premier ministériels et une décentralisation des pouvoirs à la tête de l’État. Une éventuelle réforme électorale comprendrait une dose de proportionnelle. La libéralisation de la télévision à des opérateurs privés et une restructuration de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) figurent également au programme.
Sur le plan économique, Ensam préconise une consolidation des secteurs traditionnels tels que le sucre, le textile, le tourisme et les services financiers. Ensam propose également de lancer de nouveaux secteurs et d’investir massivement dans le secteur de l’innovation technolo­gique et de favoriser l’écoagriculture et les filières de recyclage.
Gaëtan Siew, membre fondateur de l’organisation, s’est également adressé à l’assistance.