Les conseillers municipaux de la majorité MMM/MSM comme ceux de l’opposition minoritaire Ptr/PMSD de Quatre-Bornes ont à l’unanimité rejeté hier une demande de la Joint Venture BCEG/Sotravic de poursuivre jusqu’à 21 heures les travaux d’installation du réseau tout-à-l’égout à travers la Ville des Fleurs pour le compte de la Wastewater Management Authority. Ils ont argué privilégier la paix et la santé des Quatre-Bornais, surtout par ces temps d’examens scolaires.
« Ne nous voilons pas la face : nous savons tous que quand ils (ndlr : la Joint Venture BCEG/Sotravic) demandent la permission d’effectuer les fouilles jusqu’à 21 h , ils vont certainement aller bien au-delà de cette heure. Non seulement cela va-t-il perturber le sommeil des habitants de la ville, mais les étudiants qui sont en pleine période d’examens vont certainement en souffrir à cause du bruit et de la poussière qui en émaneront ! », a argué, avec l’approbation unanime des conseillers présents, le conseiller mauve Reza Gunny pour justifier son refus d’accéder à cette requête de la Joint Venture BCEG/Sotravic de poursuivre jusqu’à 21 heures les travaux d’installation du réseau de tout-à-l’égout à travers la Ville des Fleurs pour le compte de la Wastewater Management Authority.
Succédant à Reza Gunny, le conseiller rouge Shankar Gaya a soutenu la prise de position de son prédécesseur. « Nous sommes d’accord avec l’argument du conseiller Gunny », a-t-il lancé. Les autres conseillers ont unanimement acquiescé.
Dans une lettre au conseil municipal de Quatre-Bornes en date du 7 octobre dernier, de la Joint Venture BCEG/Sotravic, portant la signature du Project Manager, Fan Xuhai, le consortium BCEG/Sotravic informe le Conseil municipal de Quatre-Bornes de son intention d’effectuer des travaux durant la nuit jusqu’à 21 heures. Un calendrier des travaux avait été annexé avec cette lettre. « Please inform us if there is any objection from you », écrit encore Fan Xuhai.
Quand la maire Rooma Meetoo a invité les conseillers présents à voter pour approuver ou non cette demande de la Joint Venture BCEG/Sotravic, les conseillers ont tous rejeté la demande. « Nous n’accédons donc pas à cette requête de la Joint Venture BCEG/Sotravic de fouiller au-delà des heures habituelles de travail », a-t-elle annoncé après le vote.
Auparavant à l’item « Communications, Announcements and Statements from Her Worship the Mayor », Rooma Meetoo avait longuement évoqué le problème de fouilles dans le cadre de l’installation du réseau d’assainissement à travers Quatre-Bornes. Elle a dénoncé entre autres la difficulté de circuler à travers la ville, le manque de planning dans les fouilles, l’absence de panneaux d’avertissements le jour et de lanternes le soir, les routes qui ne sont pas remises en état après les fouilles, ou le rehaussement de la chaussée après le ré-asphaltage des rues.
« De plus, nous demandons ici formellement que la Wastewater Management Authority et la Central Water Authority prennent entièrement leurs responsabilités », a-t-elle martelé.
Rappelons que dans le sillage de la pose du réseau d’assainissement, les tuyaux du réseau de distribution d’eau de la CWA sont également renouvelés.
Il est à noter par ailleurs que les conseillers de la minorité Ptr/PMSD se sont abstenus d’approuver les procès-verbaux des précédentes réunions du conseil. Cela dans le sillage d’allégation de falsification de ces procès verbaux.