Les conseillers de la municipalité de Quatre-Bornes ont voté à l’unanimité vendredi une motion urgente de la maire, Rooma Meetoo, réclamant la délocalisation de la caserne des pompiers de la cour de la mairie. Elle a par ailleurs dénoncé « l’indifférence » de la LGSC quant aux postes vacants à la mairie et a annoncé la construction prochaine d’un nouveau marché dans la Ville des Fleurs au coût de Rs 150 millions.
Présentant sa motion, Rooma Meetoo a d’emblée déclaré qu’une telle motion, réclamant la délocalisation de la caserne des pompiers hors de la cour de la municipalité de Quatre-Bornes, a déjà été présentée et adoptée dans le passé. « Mais rien n’a été fait jusqu’ici », a-t-elle regretté.
D’abord, a poursuivi Rooma Meetoo, la présente caserne présente des inconvénients aux pompiers eux-mêmes. « D’une part, ils sont à l’étroit dans ce bâtiment et certains sont même venus me dire qu’ils sont gênés par les odeurs émanant des camions de la voirie garés non loin de là », a-t-elle expliqué.
La maire a en outre affirmé que le problème de la congestion routière au centre-ville est un autre inconvénient certain pour les pompiers. « On comprend trop bien combien il est difficile aux camions de pompiers de se frayer un chemin entre le dense trafic routier aux heures de pointe pour arriver sur les lieux des sinistres », a-t-elle ajouté. Elle a par conséquent plaidé pour le transfert de cette caserne hors de la cour de la mairie. « Peut-être la région de Palma est-elle indiquée ? », s’est-elle demandé.
Rooma Meetoo a révélé qu’un site identifié vis-à-vis de l’église St Jean n’a pas été retenu. « Nous comprenons trop bien combien une caserne de pompiers devant un lieu de culte peut perturber », a-t-elle commenté.
Intervenant sur la motion, la conseillère travailliste Shakuntala Boolell a pour sa part déclaré que Palma n’est pas une région indiquée pour y implanter une caserne de pompiers, avec « ce que cela représente comme problème d’avoir cette fois-ci à traverser toute la ville de Quatre-Bornes pour les pompiers pour aller à Ébène par exemple ».
« Le ministre des Administrations régionales Hervé Aimée s’est montré très réceptif récemment, lors de l’inauguration du Food Court au début du mois, quand le député Kavi Ramano a plaidé pour la délocalisation de cette caserne », a-t-elle rappelé.
« Laissons par conséquent le choix au ministère des Administrations régionales de rechercher un terrain pour y loger les pompiers », a alors suggéré le conseiller MSM Shyam Khemloliva.
Le conseiller mauve Reza Gunny s’est de son côté félicité du consensus autour de cette question de délocaliser la caserne des pompiers. « Consensus il y a, certes, mais où ? », s’est-il demandé.
« Le seul terrain identifié à cet effet, situé vis-à-vis de l’église St Jean, est non seulement inapproprié à cause de sa proximité à ce lieu de culte mais nous avons en outre appris qu’il a déjà été vendu », a révélé Rooma Meetoo.
La maire a par ailleurs déploré « l’indifférence de la Local Government Service Commission à remplir les postes vacants à la Municipalité de Quatre-Bornes ». Elle a dénoncé ce qu’elle considère comme une « injustice à notre égard ». « Il nous manque cruellement de personnel et la LGSC traîne le pas nous concernant », a-t-elle fustigé.
Rooma Meetoo a d’autre par annoncé que deux terrains ont été identifiés pour la construction du marché et qu’une somme de Rs 150 millions a été budgétisée à cet effet, « pourvu (que le marché) ne soit pas dans le tracé du métro léger ».