Intervenant hier soir à La Source, Quatre-Bornes, Xavier-Luc Duval a lancé un vif appel contre l’abstentionnisme aux municipales de dimanche. Il a expliqué que la victoire ne se remporte que le jour du scrutin, incitant ainsi partisans et sympathisants à accomplir leur devoir civique. Roshi Bhadain a, lui, annoncé l’ouverture d’autres enquêtes sur Navin Ramgoolam. Quant à Pravind Jugnauth, il a pour sa part parlé d’une « complicité » de Paul Bérenger avec l’ancien Premier ministre.
« Ce n’est pas le parti le plus fort qui gagnera les élections municipales. Me parti ki tir plis dimounn pou vote ki gagn eleksion ! », a déclaré Xavier-Luc Duval sous une grande marquise dressée sur le terrain de football de La Source, Quatre-Bornes, où l’Alliance Lepep tenait son dernier congrès nocturne avant les élections municipales de dimanche prochain.
Le leader du PMSD a donc exhorté les activistes de l’Alliance Lepep à passer de rue en rue, de maison en maison dimanche prochain pour s’assurer que leurs partisans font leur devoir civique. « Travay kapav fer kan ou ena pouvwar ! Nous devons gagner ensemble ces élections municipales pour pouvoir répondre à vos attentes », a-t-il ajouté.
En déplacement en Palestine le jour des résultats des municipales, soit lundi, il a insisté sur le fait qu’il doit entendre la victoire de l’Alliance Lepep dans la localité et dans toutes les municipalités. Et ce : « Pou ki nou kapav kontign travay ki nou’nn koumanse o nivo national ! », a-t-il poursuivi.
Commentant ses réalisations dans la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes, Xavier-Luc a cité comme exemple la création du Sodnac Leisure Park avec son gymnase en plein air, l’embellissement des Avenues Hillcrest et Tulipes, l’aménagement d’une crèche municipale à Résidence Père Laval, la construction du cimetière municipal de Trois Mamelles, la rénovation du Palm Court (NHDC) de Palma et le recouvrement du Canal La Ferme, entre autres. Il a également énuméré les projets à venir : l’aménagement d’un Leisure Park à La Source non loin du Palm Court et l’ouverture prochaine de six salles d’opération à l’hôpital de Candos.
Le leader du PMSD a ensuite décrit le rôle de l’Opposition, disant que durant 10 ans « zot pa finn fer narien dan minicipalite. » Xavier-Luc Duval s’est alors vanté que durant l’alliance de son parti avec le PTr, il aurait donné de l’argent pour le Plaza et pour le Bazar de Quatre-Bornes. Selon le ministre du Tourisme, « larzan-la finn res lamem, nanie zot pa’nn fer?!» Sur la même mouvance, il a déclaré que le MMM se « désintègre » disant ainsi qu’« ils veulent vous donner de l’espoir, veulent représenter l’avenir. Kan eski zot pou aret anbet dimounn ? » Il a par conséquent exhorté les citadins à faire confiance aux candidats de l’Alliance Lepep car, selon lui, ils ont été choisis sur les bases de proximité afin que le travail entamé au niveau national soit poursuivi au niveau des municipalités.
Autre intervenant, Roshi Bhadain, très en verve, a promis pour sa part l’ouverture d’autre enquête sur Navin Ramgoolam. Il a allégué que l’ancien Premier ministre serait impliqué dans des irrégularités touchant à l’affaire Betamax, dans le projet de Neotown, dans le projet de construction de la Bagatelle Dam, et dans l’achat des avions Airbus.
Concernant l’affaire BAI, Roshi Badhain s’est félicité d’avoir permis à environ 250 000 familles de retrouver leurs économies. « Si mo kit politik dime, mo pa regrete, parski mo’nn sap 250 000 famiy dan dife ! », s’est-il enthousiasmé. Le ministre de la Bonne Gouvernance a aussi déclaré que « 10 ans de « pourriture » seront nettoyés en cinq années. « Aster nou konsantre lor devlopman?! », a-t-il ajouté.
Il a par ailleurs exprimé sa détermination à doter Quatre-Bornes d’un marché municipal moderne. « Je ne présenterai pas de nouveau ma candidature à Quatre-Bornes si je n’ai pas offert à la localité un nouveau bazar ! » a-t-il promis. Il a lui aussi insisté sur le fait que le travail fait au niveau national soit « répercuté » sur les villes. « Se akoz-sa ki bizin anvoy nou bann kandida ! »
Le leader du MSM Pravind Jugnauth a, pour sa part, mis l’accent sur « la complicité », qui selon lui existe toujours entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Et ce, malgré leurs déclarations respectives décrivant le contraire. Le ministre de la Technologie a dénoncé des candidats MMM qui, a-t-il affirmé, ont eu maille à partir avec la justice. « Notre priorité actuelle est de redresser la situation économique du pays, créer de l’emploi et assurer l’avenir des enfants, » a-t-il précisé. Et de réfuter par ailleurs l’affirmation de Bérenger selon laquelle il y aura des élections générales anticipées. « Nou pou fer nou manda de 5 ans e dan 5 an nou pou vinn prezant ou nou bilan?! », a-t-il promis.
Sandya Boygah, Bhushan Bahoran et Ramalingum Maistry ont également pris la parole lors de ce congrès de l’Alliance Lepep à La Source, Quatre-Bornes. Une vidéo-projection montrant les coffres de Navin Ramgoolam et les déclarations contradictoires de l’ancien PM et de Paul Bérenger a été présentée à ceux présents.