Le ministre des Infrastructures publique Anil Bachoo a publiquement exprimé hier après-midi son mécontentement en constatant le retard pris par les entrepreneurs chinois dans la réalisation du projet d’agrandissement et de modernisation de l’avenue des Tulipes, à Quatre-Bornes. C’était lors d’une visite sur le chantier qu’il effectuait en compagnie du vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval et la députée Nita Deerpalsing, tous deux députés de Quatre-Bornes.
« By the end of december, you’ll have to vacate (the site)… », a énergiquement lancé Anil Bachoo au Site Manager chinois. Il venait d’apprendre du chef de chantier chinois, à travers un interprète, que le projet a accusé un certain retard. « C’est moi qui devrait en répondre… » a-t-il ajouté, pince-sans-rire, en faisant référence aux questions parlementaires.
Anil Bachoo, Xavier-Luc Duval et Nita Deerpalsing effectuaient une visite du site de l’agrandissement et de la modernisation de l’avenue des Tulipes, projet au coût de Rs 83 millions. « Il faut augmenter le nombre de travailleurs sur ce chantier ! » a lancé Anil Bachoo péremptoirement. « Cela a déjà été fait, M. le ministre ! », lui a répondu un préposé de la Road Development Authority (RDA), qui lui donnera de plus amples explications.
« Le processus de l’acquisition obligatoire des terres concernées par le projet, les travaux de l’installation du tout-à-l’égout dans la région et la topographie même de cette route étroite expliquent ce retard accumulé », tempérera Anil Bachoo après avoir écouté le préposé de la RDA. Le ministre des Infrastructures publiques a néanmoins insisté pour que le projet soit terminé avant fin décembre.
Selon le préposé de la RDA, ce projet d’agrandissement et de modernisation de l’avenue Tulipes vise à décongestionner la circulation routière aux heures de pointe au centre ville de Quatre-Bornes. Les conducteurs quittant St-Jean pour gagner Vacoas (ou inversement) tendent, dit-il, à éviter les bouchons au centre ville en passant par l’avenue des Tulipes puis l’Hillcrest Avenue jusqu’au pied de la colline Candos pour rejoindre ensuite soit la Sodnac By-pass Road ou la Vacoas Road à la hauteur de l’hôpital Victoria, « ce qui crée une pression énorme sur l’avenue des Tulipes, qui est étroite. » Il ajoute que leur modélisation du trafic routier indique que la circulation sur la route St-Jean sera soulagée, grâce à ce projet, d’environ 1 500 véhicules quotidiennement.
Les travaux en cours consistent en l’élargissement de l’avenue des Tulipe jusqu’à 7 mètres, ainsi qu’en la construction de trottoirs, des deux côtés de la route, et l’installation de drains, sur un seul côté. Est également prévu dans le projet l’aménagement d’un rond-point à la jonction de l’avenue des Tulipes et l’Hillcrest Avenue. Ce dernier permettra une entrée et une sortie de l’autoroute. « Ce rond-point reliera en fait l’avenue des Tulipes, l’Hillcrest Avenue et l’autoroute », se félicite le ministre Bachoo.
« Se enn proze ki kout impe kas, me ki pou fer enn gran diferans pou bann habitant de Quatre-Bornes. Pou zot konfor ek sekirite ! » a pour sa part soutenu Xavier-Luc Duval.
Pour la députée Nita Deerpalsing, le projet, avec l’aménagement des trottoirs et de drains, accroîtra la sécurité des habitants de la résidence St-Jean et du morcellement Sodnac. En outre, se réjouit-elle, « les conducteurs auront un accès direct sur l’autoroute sans avoir à passer par la route St-Jean. »
« En fait, il s’agit de la première phase d’un programme de modernisation des infrastructures routières de Quatre-Bornes. Dès que l’installation du tout-à-l’égout sera achevée, nous passerons à la deuxième phase, qui concerne la modernisation de l’Hillcrest Avenue », a annoncé Anil Bachoo.