Il n’aura fallu qu’environ trois heures pour que les urnes ne révèlent leurs secrets à Quatre-Bornes. Rouge et bleue depuis les dernières élections municipales de 2005, la Ville des Fleurs « a basculé », selon les mots même du Leader du MMM, Paul Bérenger, hier lors d’un meeting de remerciement improvisé à Belle-Rose. Dès le début du décompte des voix, la vague mauve-orange se dessinait dans les arrondissements I, II et III. Les arrondissements IV et V sont restés résolument rouges/bleus. Au Ward II, l’irréductible rouge Shakuntala Boolell est sortie en première position.
Au centre de dépouillement de l’école Rémy Ollier A (Ward I), il aura fallu attendre 9 h 30 pour que le counting commence à proprement parler. Dès les premiers 100 bulletins, un profil se dessinait. « Nous sommes confiants ! Get figir sourian madam-la ! » lance le candidat Reza Gunny désignant sa colistière Rambha Ramkalawon, tout sourire.
Assis sous à l’ombre des arbres, le parlementaire rouge Dhiraj Khamajeet, entouré lui aussi de ses partisans, affichait la confiance. « Tou finn koumanse bien ».
À l’école Sir Veerasamy Ringadoo (Ward II), après le dépouillement de 1 500 bulletins, la candidate rouge Shakuntala Boolell arrive en tête. Elle ne devait pas céder jusqu’à la fin du dépouillement. Maheswarsingh Khemloliva est en deuxième position devant Robert Chung Yen, ce qui ne surprend pas les observateurs. Roma Meetoo est alors en quatrième positon.
Peu après 10 h, le Returning Officer devait faire comprendre qu’on n’était pas loin du décompte final. Ce qui ne manquait pas de faire monter l’effervescence.
Lors de sa tournée à l’école Rémy Ollier A, Xavier-Luc Duval devait confier au Mauricien qu’il n’était pas surpris de ce qui se dessinait comme une avance pour le camp adverse. « Quatre-Bornes a toujours été marginale… D’ailleurs, lors des dernières élections ils (NdlR : MMM) ont réussi à faire passer Kavi Ramano ».
Petit à petit, la rumeur circulait dans les Wards I et II que les mauves et oranges gagnaient du terrain. La rumeur devenait au fil des heures persistante. Vers 11 h 30, les jeux sont faits pour les rouges-bleus. Comme un seul homme, la trentaine d’agents de l’alliance PTr/PMSD quittent la cour de l’école Rémy Ollier A, sous les huées des partisans MMM/MSM, laissant le champ libre à leurs adversaires. Vijay Makhan et Reza Gunny ont toute les peines du monde pour calmer le délire de leurs partisans.
À 12 h 15, les résultats étaient déjà tombés dans les Wards I et II.
Dans le Ward V, où près de 5 710 électeurs se sont déplacés, c’est un 3-0 pour le PTr/PMSD, avec Premamand Parsad Beedasy, Ramkoomar Dhanwantee et Guy Emmanuel Troylukho.    
La Chooromoney GS à Bassin a livré son verdict : 3-0 pour le PTr/PMSD mais la lutte a été serrée entre les deux alliances. Alan Ganoo, député mauve, salue la prestation du Remake 2000. « On savait dès le départ qu’on avait une pente à remonter », a-t-il admis. « Le taux d’abstention à Candos n’a pas joué en faveur du remake. Si Kennedy ti vot plis, kapav nou ti pou pase. » Or, Résidence Kennedy, historiquement mauve, se sera abstenu en masse. Déjà, lors de la journée électorale, des militants avouaient : « Enn pake militan koltar pa finn vote. » À comprendre par cela que la stratégie du Remake 2000 dans le Ward 5 était de combler au mieux l’écart à Bassin et d’espérer gagner avec une marge suffisante à Candos, centre de vote pour Résidence Kennedy. Anand Nunkoo, coordinateur rouge de la région, rencontré dimanche matin à Candos, avait d’ailleurs laissé entendre : « Azordi Kennedy pou vinn rouz ». D’après les recoupements d’informations auprès des tables mauves à 200 mètres de Candos, « PTr/PMSD finn bien bien prezan lor terin depi lontan. Zot finn bien travay Kennedy ».
Hervé Aimée, pour sa part, n’affiche pas la surprise : « Bassin ti rouz, li rest rouz. » Vers 11 h 55, soit cinq minutes avant la proclamation des résultats, on pouvait entendre l’équipe de l’alliance PTr/PMSD scander : « Ar nou non, 3-0 piso. Et vive les femmes. » Anil Baichoo, lors de la proclamation, a tenu à condamner « la campagne de dénigrement » à l’égard de Hervé Aimée, également présent à ses côtés. « Sa li bann blesir ki pa pou efase zordi dimin sa. Me malgre sa nou finn fer fas. »
L’émotion était à son comble à l’école Palma GD dans le Ward 4 à Quatre-Bornes. En effet, dès le premier pointage, il était évident que les trois candidats de l’alliance PTr/PMSD allaient l’emporter. Chose qui se confirmera peu après midi. Lors de l’annonce officielle des résultats, le Returning Officer à eu toutes les peines du monde pour s’exprimer d’autant qu’il était privé de micro et que les sympathisants rouges, qui avaient entre-temps envahi la cour de l’école, faisaient sonner des pétards.
Intervenant peu de temps après, la candidate rouge Veena Rucnajee a promis à ses sympathisants de faire de son mieux pour s’atteler à améliorer le quotidien des Quatre-bornais.
Pendant ce temps, le verdict tombait à l’école Louis Nellan B. C’est dans la liesse que les trois candidats MMM/MSM ont accueilli leur victoire écrasante 3-0.
Dans une déclaration au Mauricien, Marie-Claire Finniss devait dire : « C’est une victoire attendue. Les Quatre-bornais ont démontré qu’ils voulaient un vrai changement. Nous avons mené notre campagne en toute humilité. Le résultat est là. »
La fête s’est poursuivie avec des défilés des deux bords dans les rues de Quatre-Bornes jusqu’à fort tard dans l’après-midi.