C’est vers la cour de la municipalité de Quatre-Bornes que les activistes de l’Alliance Lepep des 5 wards de la Ville des Fleurs ont convergé à 14 h pour célébrer leur victoire. Ils se sont regroupés autour du leader du MSM, Pravind Jugnauth et de Roshi Bhadain.
« A nu bann konseyer mo dir, aster nou bizin konkretiz bann promess ki nou finn fer dan nou kanpagn », a lancé Pravind Jugnauth du porche de la salle des fêtes de la municipalité à des centaines d’activistes et sympathisants de l’Alliance Lepep réunis dans la cour un peu plus bas. « Kan mo finn demand ki bizin ena enn synerzi ant gouvernma ek minicipalite, lepep inn donn nou sa vot-la », s’est-il félicité avant d’affirmer qu’il s’est personnellement investi dans ces élections.
Roshi Bhadain a pour sa part remercié Alan Ganoo et Kavi Ramano, deux dirigeants du Mouvement Patriotique pour leur « coup de main ». « Travay-la kumanse zordi mem », a-t-il lancé à une foule enthousiaste.
Les partisans de l’Alliance Lepep ont ensuite défilé dans les rues de la ville jusqu’à la tombée de la nuit pour célébrer leur victoire.
Auparavant vers les 11 h 45, au ward 1 à Quatre-Bornes, c’est au son des tambours, des vuvuzelas et dans la liesse populaire que le Returning Officer, Roy Jaunky, a proclamé vers l’élection des quatre candidats de l’Alliance Lepep au Conseil municipal de la Ville des Fleurs. Les quatre candidats MMM avaient alors déjà quitté la cour de l’école Rémy Ollier vers 10 h 30, une vingtaine de minutes après la publication des premiers résultats partiels qui marquaient l’avance des candidats Lepep.
Au ward 2, les échanges amicaux entre le jeune Dooshiant Ramluckhun (MSM) et son adversaire mauve, Zabeen Mooraby, ne sont pas passés inaperçus. « Whatever happens, nous serons là pour travailler pour notre ville », a lâché le candidat orange.
C’est dans cette ambiance très respectueuse et bon enfant que s’est déroulée la première partie de la journée dans ce ward. Peu avant le premier pointage, les candidats du MMM devaient se mettre un peu en retrait avant de s’effacer. Vers 11 h 35, Roshi Bhadain devait effectuer une visite éclair avant que les neuf boîtes de bulletins ne soient acheminées une à une dans le bureau du Returning officer pour le décompte final.
C’est par des embrassades, des cris de joie et des photos souvenirs que l’équipe gagnante de l’Alliance Lepep a accueilli la proclamation des résultats finals au ward 3 de Quatre-Bornes, à la Louis Nellan “B” Government School à La Louise. Visiblement très satisfaites de leur performance dans cet arrondissement qu’elles disaient plus tôt « pas gagné à 100 % », les quatre candidates de l’Alliance Lepep, Purmila Benydin, Arline Koenig, Morganangi Ayacanou et Usha Koontee Devi Soundur, n’ont pas cessé d’exprimer leur contentement.
Tôt lundi matin, c’est à 9 h pétantes que l’exercice du décompte a démarré. À peine une demi-heure plus tard, la tendance qui favorisait les candidates de l’Alliance Lepep était évidente. Alors que les premiers cris de joie de ces dernières retentissaient dans l’établissement scolaire, les candidats du MMM ont quant à eux préféré quitter les lieux. La Returning Officer, Navina Parsuramen, a proclamé les résultats à 11 h 15.
Le dépouillement au ward 4 à Quatre-Bornes s’est tenu dans une ambiance bon enfant à la SSS de Palma, et ce malgré l’énorme retard pris. En effet, le décompte a débuté vers 9 h 40 et les résultats intermédiaires sur 1 700 bulletins ont été affichés à 10 h 30. Les résultats finals ont eux aussi pris beaucoup de retard, n’étant annoncés qu’à 13 h 30.
Dès la première heure, un tour dans les classes permettait rapidement de constater que les candidats de l’Alliance Lepep prenaient une considérable avance sur leurs opposants. Vers 10 h 30, cette tendance était confirmée avec les résultats intermédiaires. Les candidats de l’Alliance Lepep étaient alors tout sourire dans la cour de l’école alors que quelques klaxons se faisaient retentir en dehors du centre de dépouillement, signifiant l’arrivée des partisans devant la porte. Les candidats du MMM, discrets jusque-là, décidaient alors de quitter l’enceinte de l’école, constatant leur défaite.
Au ward 5, l’ambiance était au beau fixe dans la matinée à l’annonce du début du comptage des votes dans les 17 counting rooms de la Shri Hurrylall Chooromooney Govt School. Les candidats des deux principaux blocs politiques avaient déjà fait le déplacement. C’est vers 10 h que le premier pointage a été annoncé. Les partisans de l’alliance Lepep, amassés dans l’enceinte de l’école, n’ont pas tardé à faire du bruit, scandant « 4-0 pisso », « Ar nou non ». Les partisans s’étaient déjà approprié la victoire en saluant leurs quatre candidats qui avaient pris une avance considérable sur leurs adversaires. Les candidats adverses avaient quant à eux déjà quitté l’enceinte de l’école après le premier pointage. C’est vers midi que les résultats ont été annoncés, devant une foule en liesse de partisans de l’Alliance Lepep de tout âge, munis de leurs drapeaux, acclamant leurs candidats.