La maire de Quatre-Bornes, Rooma Meetoo, a proposé hier lors de la réunion du Conseil municipal une campagne de conscientisation des citadins au tri sélectif des déchets en vue de leur compostage. Elle estime que cette initiative va non seulement permettre une diminution des déchets à enlever des foyers, mais permettra aussi aux Quatre-Bornais de s’adonner au jardinage.
« Le Conseil compte conscientiser les 22 000 foyers de Quatre-Bornes à se tourner vers le tri sélectif des déchets et à utiliser chez eux des composteurs pour fabriquer leur propre fertilisant », a lancé Rooma Meetoo.
Le tri sélectif des déchets consiste à trier les déchets suivant leur nature, à la source, pour faciliter ensuite leur traitement (compostage, recyclage, valorisation etc…). Le tri sélectif concerne trois catégories de déchets : les déchets ménagers, les déchets dangereux et les encombrants.
Le compostage (fabrication de compost) est par ailleurs le processus biologique naturel de décomposition des matières organiques sous l’action de micro-organismes, champignons microscopiques ou bactéries en présence d’oxygène et d’eau. Après quelques mois de fermentation (6 à 7 mois), on obtient un produit comparable au terreau de bonne qualité appelé compost, qui nourrit la terre en lui apportant des minéraux essentiels et participe ainsi à la croissance des végétaux.
Les matières organiques utilisées pour faire du compost peuvent être des épluchures, des feuilles mortes, du papier journal, des déchets de la taille des haie, des sacs biodégradables, entre autres.
La maire estime qu’inciter ses concitoyens à faire le tri sélectif de leurs déchets pour en faire du compost va leur permettre de créer leurs propres potagers chez eux. « Ainsi, les Quatre-Bornais seront en meilleure santé. Et notre sol sera moins pollué », dit-elle. « En outre, en attendant que le ministère des Administrations régionales veuille bien nous accorder la permission de faire venir des contracteurs privés pour notre service de ramassage d’ordures, faire du compostage serait un avantage inouï pour la municipalité, car dans les composteurs à domicile, nos concitoyens mettront environ 75% de leurs ordures ménagères et même leurs déchets verts après la tonte de leur gazon ou l’élagage des arbres. On peut par conséquent aisément comprendre comme l’utilisation des composteurs par les habitants de Quatre-Bornes aidera et le ministère et la municipalité à venir à bout de notre grand problème de voirie, en permettant le diminution substantielle du volume de déchets ramassé ».
Rooma Meetoo a ensuite annoncé pour avant octobre prochain l’installation d’une toiture à la foire de Quatre-Bornes, la mise en opération du food court municipal et la construction du marché de quartier de Candos. « Vu la lourdeur administrative concernant le recrutement du personnel, nous serons contraints de faire adopter des motions pour que des contracteurs privés s’occupent de l’entretien de ces lieux, car les habitants en colère et la police ne veulent plus attendre », dit-elle.