La relance économique, l’investissement, la création d’emplois, l’augmentation de l’exportation, la diversification de l’économie et l’amélioration de notre compétitivité. C’est devant une salle archi-comble et très attentive que Rama Sithanen, pressenti pour être ministres des Finances d’un éventuel gouvernement PTr/MMM, a dévoilé les six priorités de l’agenda économique de cette alliance, hier soir, à la municipalité de Quatre-Bornes, lors du lancement de la campagne électorale dans la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18).
Révélant que cela fait « quelques mois déjà » qu’il élabore, avec Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, les priorités économiques d’un éventuel gouvernement PTr/MMM, Rama Sithanen a déclaré que « la priorité des priorités » était la relance de la machine économique. « San sa, na pa pou kapav rezoud problem ». L’investissement « san ki pena krwasans », la création d’emploi et l’augmentation des exportations de sucre et du textile « pou gagn deviz » sont les troisième et quatrième priorités de l’axe économique de l’alliance PTr/MMM.
La diversification de l’économie à travers la zone franche, les services financiers, les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et les centres d’externalisation « élargiront notre base afin de pouvoir mieux résister aux chocs économiques », avance l’ancien ministre des Finances. Une attention particulière sera aussi portée à l’amélioration de la compétitivité. « Mo vwayaz boukou an Afrik. Ena boukou pei ki ena mem obzektif ki nou e nou bizin vinn plis kompetitif ki zot », devait-il expliquer.
Sur le plan social, un éventuel gouvernement PTr/MMM oeuvrerait à l’éradication de l’extrême pauvreté, selon un plan échelonné sur cinq ans. « C’est un devoir, une obligation, car 7 000 familles se trouvent actuellement dans cette situation d’extrême pauvreté ». Et de poursuivre : « L’éducation et la formation professionnelle à travers la création d’une Chambre des Métiers pou form bann bon plonbie ek bann bon mekanisyin pou ki zot gagn bien zot lavi » seraient des moyens de sortir cette population de la misère.
Rama Sithanen a concédé qu’un éventuel gouvernement PTr/MMM devait « combler le déficit dans le domaine du logement social ». La révision du système de Corporate Social Responsibility (CSR), la professionnalisation du travail social et la promotion du micro-entrepreneuriat feront partie de ce plan sur cinq ans.
Kavi Ramano, député MMM de Belle-Rose/Quatre-Bornes, a pour sa part tiré à boulets rouges sur Xavier-Luc Duval, comme lui un ex-député de la circonscription, qu’il a accusé « de faire une campagne communale ». « Li ti prezid enn komite lor Komision Zistis ek Verite. Deman li ki li finn fer pou sa kominote ki li pe swadizan defann aster ? » s’est-il indigné. Le député mauve a aussi émis des critiques virulentes contre Radio Plus. Les autres intervenants à cette réunion étaient Robert Hungley, Vijay Makhan, Patrick Assirvaden et Nita Deerpalsing. Cette toute première réunion des activistes de l’alliance PTr/MMM dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes était présidée par Reza Gunny, l’actuel adjoint au maire de la Ville des Fleurs.
Soulignons que l’animosité existant entre partisans mauves et rouges ces 15 dernières années a quelque peu plané sur cette réunion d’hier. En effet, tous les intervenants devaient rappeler qu’il fallait « get lavenir odela de sa bann diferans ek problem-la ».