La Criminal Investigation Division (CID) de Quatre-Bornes a identifié cinq personnes soupçonnées d’avoir passé à tabac Gérald Jonathan Charlot, 31 ans, le vendredi 4 août. Ces individus le suspectaient d’être un cambrioleur. Cet habitant de Camp-Levieux a succombé à ses blessures hier à l’hôpital Victoria, Candos. Ses funérailles ont eu lieu ce matin.
Gérald Jonathan Charlot, 31 ans, est connu des forces de l’ordre pour des délits de vol dans la région des Plaines-Wilhems. Le vendredi 4 août, cet habitant de Camp-Levieux se serait introduit dans la maison d’un habitant de Quatre-Bornes pour commettre un cambriolage. Mais le propriétaire serait tombé nez à nez avec lui et a alerté le voisinage. Un groupe de personnes a alors maîtrisé Gérald Jonathan Charlot, avant de l’agresser à coups de pied et de gourdins jusqu’à ce que le trentenaire perde connaissance dans une mare de sang.
Alertée, la police de Quatre-Bornes avait emmené Gérald Jonathan Charlot à l’hôpital de Candos, où il a été placé à l’unité des soins intensifs. Vu son état, il n’a pu donner sa version des faits. Entre-temps, le propriétaire de la maison a été convoqué au poste de police et a admis avoir agressé l’habitant de Camp-Levieux. Toutefois, il a avancé qu’il n’était pas le seul, ajoutant qu’il avait en face de lui « un voleur » et qu’il a agi « en légitime défense ». Le propriétaire avait été autorisé à rentrer chez lui après son interrogatoire.
Gérald Jonathan Charlot a rendu l’âme hier à l’hôpital Victoria. La CID de Quatre-Bornes compte interpeller son agresseur, de même que ceux qui ont participé à cette agression. Cinq personnes ont été identifiées pour le moment. Les enquêteurs comptent également questionner les proches de la victime pour savoir ce qu’elle était allée faire à Quatre-Bornes le vendredi 4 août. L’autopsie a attribué le décès de Gérald Jonathan Charlot à une fracture de crâne. Ses funérailles ont eu lieu ce matin.
Ce n’est pas le premier cas du genre qui est rapporté à la police cette année. En janvier, Steward Gandoo avait poussé son dernier souffle à l’hôpital Victoria après qu’un groupe de personnes l’eut lynché à mort, le soupçonnant d’être un voleur de litchis. La victime avait été retrouvée avec de graves blessures à Trois-Mamelles. La police avait arrêté quatre suspects sur qui pèse une accusation provisoire de meurtre. Pour le présent cas, la CID de Quatre-Bornes n’écarte pas la possibilité de loger une charge provisoire similaire contre ceux impliqués dans cette agression. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ASP Aniff Thug.