Avec la tenue du dernier congrès nocturne de l’alliance Ptr/PMSD jeudi soir sur le site de la Foire de Belle-Rose, à l’Avenue Ollier, vis-à-vis du Shameem Hall, et le meeting du Remake 2000 hier à La Louise, le rideau est tombé sur une campagne électorale courte mais très intense à Quatre-Bornes en vue des élections municipales de demain. Quelque 57 175 électeurs seront appelés demain à choisir les 15 conseillers qui vont les représenter au conseil municipal de la Ville des Fleurs pour les six prochaines années.
Schématiquement, l’enjeu pour l’alliance Ptr/PMSD et pour le Remake 2000 (l’alliance MMM/MSM), les deux principaux blocs politiques en lice pour les municipales de demain, peut se résumer à la même chose à Quatre-Bornes : avoir les faveurs de l’électorat. Ayant remporté haut la main les dernières élections municipales du 2 octobre 2005, l’alliance Ptr/PMSD (l’Alliance Sociale à l’époque), entend non seulement défendre son bilan qu’elle qualifie de « riche », mais ambitionne également de diriger le conseil municipal de la Ville des Fleurs pour les prochains six ans. L’alliance du Remake 2000 se présente pour sa part en challenger, eu égard, dit-elle, au « bilan catastrophique » que l’adversaire Ptr/PMSD a légué aux Quatre-Bornais après sept ans de règne.
Depuis la publication par le Bureau du Commissaire électoral du Writ of Election le 7 novembre dernier, ce qui a marqué officiellement le démarrage de cette campagne électorale, les deux blocs ont multiplié à travers Quatre-Bornes porte-à-porte, réunions nocturnes et meetings. Ces deux dernières semaines, Quatre-Bornes a été témoin des défilés des grosses pointures des deux blocs qui se sont jetés avec frénésie dans cette campagne sur le terrain. Du côté du Ptr/PMSD on a ainsi vu les grosses pointures, entre autres des ministres, le vice-Premier ministre Xavier-Luc Duval et le Premier ministre, Navin Ramgoolam, en personne se jetant dans la bataille électorale, sillonnant la ville des Fleurs et haranguant les votants sur leurs « justes » causes. Le Remake 2000 a, de son côté, tiré l’artillerie lourde : Paul Bérenger et Sir Anerood Jugnauth sont personnellement descendus sur le terrain pour faire pencher la balance en faveur de leurs poulains. L’enjeu est de taille, selon les observateurs politiques avertis, car une victoire dans l’un comme dans l’autre camp peut bien être déterminante pour la tenue ou non d’éventuelles élections générales anticipées, malgré tout ce que peut bien dire le Premier ministre. L’opposition parlementaire fait d’une victoire à ces municipales un tremplin pour des élections générales anticipées qu’elle appelle de tous ses voeux.
Sur les estrades, sous les salles vertes et durant les sessions de porte-à-porte cependant, les discours des deux blocs s’entrecroisent et se ressemblent étrangement dans leur volonté de convaincre les quelque 57 175 électeurs que compte Quatre-Bornes : d’une part défendre son bilan de sept ans et vanter son programme « Vision Nouvelle, Ville Nouvelle » et d’autre part pourfendre le bilan de l’adversaire et promouvoir son programme.
« L’équipe Ptr/PMSD se dit fière de son riche bilan à Quatre-Bornes et propose un projet global pour la Ville des Fleurs visant à poursuivre l’amélioration de la qualité de vie des citadins au quotidien », explique au Mauricien Nita Deerpalsing, le fer de lance de cette équipe. Et la députée d’égrener les réalisations de l’alliance Ptr/PMSD dans la Ville des Fleurs : le Sodnac Wellness Parc, le James Burty David Multi-purpose Centre de Sodnac, le gymnase Navin Soonarane d’Ebène, l’audiothèque Sir Satcam Boolell de Belle-Rose, l’aménagement d’un cimetière aux confins de la ville près d’Henrietta, la clôture des Jardins du Pavillon, l’aménagement de divers Wellness Centres à travers la ville, l’éclairage des terrains de foot municipaux, le Télédon pour venir en aide aux nécessiteux, l’installation de CCTV, entre autres.
S’ils ne manquent jamais d’évoquer de façon critique la gestion MMM/MSM à Quatre-Bornes, qui date de presque une décennie, l’équipe Ptr/PMSD a aussi présenté ses projets pour la Ville des Fleurs. Parmi, la construction d’un Citizen Facilitation Centre à l’Avenue Victoria sur le site de l’ancienne usine à sacs. Un projet intégré comprenant un marché moderne, un food court, un amphithéâtre, un parking souterrain avec son “Park & Ride” et un centre administratif. Cela dans le cadre de l’installation du métro léger dans la ville. « Avec le métro léger la ville de QB sera transformée et ce quartier deviendra le centre nerveux de la ville » promet Nita Deerpalsing. Autres projets : la transformation de la Route St Jean en un parcours culturel.
Mais l’opposition MMM/MSM n’en démord pas : jamais une municipalité n’a-t-elle été autant secouée par des scandales que Quatre-Bornes. « Redonner Vie à la Ville » est le slogan choisi. « Faire le choix entre une équipe propre, sincère et soudée qui a toujours fait preuve de sérieux dans le passé et une équipe qui a été éclaboussée par la corruption, le gaspillage, les scandales et le favoritisme », tempête le député Kavi Ramano, chef de file des mauves-oranges à QB. « QB finn rant dan listwar par nombre recor konseyer ki finn bizin fer fas la zistis dan bann zafer divan la kour », souligne-t-il, en évoquant l’affaire d’allocation d’étals, entachée de favoritisme. « Rekor ankor, kar finn ena enn maire ki pas finn fer enn mwa, finn bizin kite ale. »
Au programme de l’alliance MMM/MSM, des City Hall Meetings pour permettre aux citadins d’interpeller trois fois l’an leurs élus sur les sujets qui les touchent ; un corbillard, une chapelle ardente et un funérarium, pour ceux habitant en appartements ; des programmes d’embellissement de la ville ; des marchés de quartier ; une étude sur la congestion routière ; la création d’un système de transport intra-urbain et de zones de parking dans le centre ville ; l’institution d’une Quatre-Bornes Chamber of Commerce et d’une Light Industrial Zone en périphérie de la ville pour éviter de nuire à la tranquillité des citadins… Les week-ends, les terrains des institutions primaires et secondaires de la ville seront mis à la disposition des habitants. Les heures d’accès aux centres de loisirs sont étendues, des parcs de loisirs seront créés à Pierrefonds et Palma ainsi qu’une nouvelle piste de marche/course, tandis qu’un parcours de santé sera construit au Corps de Garde.
Pour les jeunes, est prévu un Conseil des Jeunes. D’autres projets touchant à la jeunesse, aux personnes âgées et à la petite enfance sont évoqués.
Demain, il appartiendra à chaque votant de faire abstraction de toute cette confusion qu’il aura subi durant la campagne et, dans le secret de l’isoloir, décider en son âme et conscience de l’équipe à laquelle il fera confiance pour les six ans à venir.