« Quelque Rs 64 milliards seront investies dans quatre projets majeurs impliquant la Chine », a indiqué le ministre des Finances dans une réponse écrite à la PNQ du leader de l’opposition, déposée au parlement hier. Pour rappel, l’exercice de réponse orale a été avorté à la suite de l’expulsion de Paul Bérenger et de Rajesh Bhagwan de l’hémicycle, qui a été suivie d’un “walk out” des parlementaires du MMM et du PTr. Selon Vishnu Lutchmeenaraidoo, ces quatre projets permettront de créer 12 000 emplois directs.
Le ministre des Finances a reconnu qu’avec une croissance économique de 3,5%, l’économie mauricienne sera « piégée » dans le “middle-income trap”. D’où l’importance de débloquer de grands projets d’investissements, qui étaient restés « embourbés » pour diverses raisons. « Nous avons recherché des investissements étrangers et les investisseurs chinois ont répondu présents », a révélé Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le Grand Argentier a ensuite détaillé les quatre projets évoqués par le leader de l’opposition.