DAVIS TEWARY

Maintenant que le rapport de la Commission d’enquête sur la drogue a été rendu public, la population espère que le fléau de la drogue sera combattu avec beaucoup plus de véhémence.

Sans aucun doute, ce rapport fera grand bien à notre pays. La police, la douane et les ONG seront certainement plus motivées que jamais à continuer à mener le combat contre la drogue. La population était déjà très remontée contre tous les « marchands de la mort » et elle donnera son soutien complet à tous ceux étant sincères dans ce combat. Par ailleurs, bien qu’il ait perdu deux soldats, Pravind Jugnauth a tenu parole en rendant public le rapport mais la population espère davantage de lui.

Nous ne pardonnerons plus aucune inaction face aux GRANDS REQUINS et à une politique de « Anou atrap ti-pwason pou anbet popilasion ». Nous exigeons des résultats rapides ! Ce gouvernement, ou plutôt ce Premier ministre, a un an pour nous prouver qu’il est vraiment sérieux car malgré ses nombreux efforts pour combattre la drogue, c’est dans son entourage proche, ou plutôt celui de son parti, que se retrouveraient ceux qui facilitent la vie des trafiquants.

S’il veut avoir notre confiance totale, il devra se débarrasser des deux membres de son parti sévèrement touchés par le rapport Lam Shang Leen. Certes, il n’a pas le pouvoir de les révoquer du parlement mais les expulser de son parti, il en a pleinement le droit. Toutefois, a-t-il le cran d’agir contre eux ? Ou a-t-il peur d’une nouvelle raclée aux élections partielles si ces deux députés décident de démissionner du parlement ? En tout cas, nous assistons à une fin de règne agitée pour ce gouvernement bien secoué depuis son arrivée au pouvoir.

La façon dont Pravind Jugnauth gérera le dossier sur la drogue et la fin de son mandat nous donnera une meilleure vue sur le caractère de notre jeune Premier ministre et cela nous aidera également lorsque le moment viendra de choisir le prochain capitaine du bateau, qu’est notre pays cinquantenaire.