Ambiance électrique ce matin dans l’enceinte du collège Queen Elizabeth. Les filles étaient en liesse et, bien avant la proclamation des résultats, elles chantaient et faisaient déjà la fête. Au sein du collège, c’était cependant « prévisible », l’établissement s’attendant à récolter les fruits d’un travail d’équipe. L’an dernier, ce collège était d’ailleurs en tête, avec dix lauréates. Rebelote pour 2014. Sooneetee Purmessur, la rectrice, se dit « très satisfaite » des résultats.
« Le QEC réédite sa performance de l’an dernier avec dix lauréates. On a tendance à croire, quand on a eu dix lauréats, qu’il faut en augmenter le nombre. En fait, tout repose sur un travail assidu. Il y a aussi eu un bel équilibre entre les études académiques et les activités. On va remettre au goût du jour l’activité des majorettes, qui avait cessé il y a une vingtaine d’années. Pour en revenir aux lauréates, c’est surtout dans la filière des sciences que les filles ont le mieux travaillé. » Parlant du sentiment qui se dégage dans l’établissement, Sooneetee Purmessur dit avoir connu elle-même ce « bonheur » en 2008 lorsque sa cadette Rushmi avait été lauréate. « Cela fait deux ans que je suis rectrice du QEC. Je dois féliciter nos lauréates et j’encourage les autres filles à se donner à fond dans leurs études. »
Le Collège compte 157 élèves, dont 154  étaient en lice pour la bourse. Les dix lauréates sont : Doorvakshi Namah, Farheen Zarah Fauzee et Aisha Sooltangos (filière science), Keshini Seewoochurn, Sweta Daboo et Hadia Nujeebun Sairally (bourses additionnelles pour la filière science), Tasheena Shashee Narraidoo, Shakeelah Aisha Goolam Hossen et Yudisha Saraspadee Ramen (bourses additionnelles dans la filière économie), et Shreeya Devi Hoolash (MCB Foundation).