Karuna Rana, Barkha Mossae et Yaseen Edoo, trois jeunes Mauriciens engagés envers la communauté, se sont envolés pour l’Angleterre et se préparent à rencontrer la reine Elizabeth II demain. Ils font partie des 60 jeunes leaders du Commonwealth qui ont été sélectionnés pour recevoir le Queen’s Young Leaders Award. Cette cérémonie de récompense qui a vu le jour en 2014 marque les soixante années de règne de la reine Elizabeth II au Commonwealth.
Chaque année, depuis 2014 et ce jusqu’à 2018, 60 jeunes gens seront sélectionnés pour recevoir le Queen’s Young Leaders Award, prix qui sera remis des mains de la reine ellemême. Ils se sont démarqués grâce à l’accomplissement dans la transformation de leur propre vie et celle des autres. Une récompense qui démontre que la jeunesse peut faire preuve de leadership et d’engagement.
Dynamique et des projets plein la tête, Karuna Rana rêve de changer le monde. Cette jeune femme de 27 ans, originaire de Quatre-Bornes est diplômée de l’université de Maurice en Chemical and Environmental Engineering. Son dada : le développement durable. Son parcours exceptionnel lui a valu d’avoir participé à des dizaines de conférences internationales, d’avoir été nommée UNEP Tunza Youth Advisor (Africa) avec un mandat de deux ans et même d’avoir figuré dans le prestigieux magazine Vanity Fair, entre autres.
Bien déterminée à apporter sa contribution au développement durable et d’emmener les jeunes à plus s’impliquer dans leur communauté respective, elle est la cofondatrice et exécutive directoire d’une organisation non-gouvernementale appelée SYAH, pour SIDS Youth AIMS Hub. Cette ONG met l’accent sur le progrès et l’application de projets de développement durable, initiés par des jeunes, tant à Maurice que dans les régions d’Atlantic, Indian Ocean, Mediterranean, and South Africa (AIMS). Sa motivation de mettre sur pied une telle organisation tient de sa passion pour le leadership des jeunes et aussi pour son cheval de bataille qu’est le développement durable.
“Je travaille dans le domaine de l’environnement depuis cinq ans. Lors du SIDS AIMS Regional Youth Meeting aux Seychelles en 2013, j’ai noté que dans d’autres régions, comme les Caraïbes, il y avait ce type d’organisations qui avaient un lien fort avec les jeunes. C’est ce qui manquait à Maurice, surtout que les Small Island Developing States (SIDS) ont des défi s très spécifi ques. Nous avons ainsi mis sur pied le SYAH, qui réunit aujourd’hui huit SIDS : Maurice, Seychelles, Comores, Maldives, Cap Vert, Singapour, São Tomé et Principe, et Guinée-Bissau”.
Le parcours de Barkha Mossae n’en est pas moins impressionnant. Sur son blog, elle raconte comment à l’âge de 10 ans, à la suite d’un grave accident, elle s’est donné pour mission de “faire la différence”. Depuis 2012, elle est ainsi l’initiatrice de l’antenne mauricienne de la Global Shapers Community (GSC). Celle-ci est composée de jeunes professionnels de moins de 30 ans qui militent pour le progrès de la société et à sa tête Barkha Mossae, curator.
La GSC est la plus récente des communautés du World Economic Forum. Elle comprend un réseau de plus de 2 700 membres à travers le monde, développé et mené par de jeunes leaders déterminés d’apporter une contribution à long terme à leur communauté par le biais de projets d’entrepreneuriat social. Les hubs, dispersés à travers le monde, collaborent également sur des projets à échelle globale. La branche mauricienne milite principalement pour la cause océanique.
“Il y a énormément de choses à réaliser autour du développement durable et de l’économie bleue. Les océans sont vraiment très importants parce qu’ils génèrent des éléments vitaux aux êtres humains, notamment l’oxygène, les protéines venant des poissons, entre autres”, dit-elle. “Les défi s auxquels les océans font face sont nombreux avec la surpêche, le changement climatique et la pollution. Nous avons besoin des jeunes pour élever la voix pour la protection des océans”.
Ce qu’elle a en commun avec Karuna Rana, c’est cette passion pour la protection des océans. Elles ont toutes deux collaboré à la mise sur pied de Seeing Blue, avec le partenariat de la COI et ENL Foundation. Une initiative qui leur a valu d’être parmi les gagnants du Queen’s Young Leaders Award. Seeing Blue est une compétition sur le thème de l’océan. Pour la première édition de 2014, les participants ont eu pour tâche d’expliquer comment celle-ci a eu un impact sur eux et vice versa.
Pour Karuna Rana, cette récompense est un encouragement pour les jeunes. “C’est un honneur non seulement pour moi mais aussi pour la jeunesse mauricienne et les jeunes qui font partie des pays du Commonwealth. Cette récompense démontre l’intérêt que porte la reine Elizabeth II et le Queen Diamond Jubilee Trust — qui sponsorise le programme — aux jeunes des pays du Commonwealth, et que notre travail est apprécié”.
“Cette récompense place les Mauriciens on the map. Le Commonwealth fait un effort pour se réinventer et faire avancer les relations entre les pays membres. J’espère que mon award va mettre en avant l’engagement des jeunes dans les causes océaniques et de développement durable”, dit pour sa part Barkha Mossae.
Yaseen Edoo est le troisième gagnant mauricien à avoir remporté le Queen’s Young Leaders Award. Il est le leader du groupe Leonard Cheshire Disability’s Young Voices de Maurice. “C’est une plateforme qui regroupe les jeunes adultes en situation de handicap qui militent pour leurs droits. Le groupe se charge également de mener des campagnes de sensibilisation destinées à faire connaître aussi bien au public qu’aux personnes handicapées les droits de ces dernières”, indique le diplômé en BSc (Hons) Multimedia & Web Technology à l’Université des Mascareignes (Pamplemousses).
C’est pour lui un honneur de rencontrer Elizabeth II. “Cela représente beaucoup pour les personnes handicapées. Je dédie cette récompense à ma famille qui m’a beaucoup soutenu tout au long de mon parcours, tous ceux qui m’ont aidé à vivre avec mon handicap et à la communauté des personnes en situation de handicap”, dit-il. Cette récompense est pour Yaseen Edoo une manière de dire aux jeunes de ne jamais baisser les bras et de toujours lutter pour leurs rêves. “Il ne faut pas rester tranquilles si l’on voit nos droits être lésés. Aux personnes handicapées, je leur dis de rester positifs et de profi ter de la vie au maximum”.
Mercredi dernier, Karuna Rana, Barkha Mossae et Yaseen Edoo se sont rendus, avec plusieurs autres invités, dont la présidente de la République, Ameenah Gurib- Fakim, et le Premier ministre, SAJ, à la Westminster House à Floréal pour célébrer aux côtés du Haut commissaire britannique, Jonathan Drew, le 89e anniversaire d’Elizabeth II. Une occasion pour le Haut commissaire de rappeler les relations cordiales existantes entre Maurice et la Grande- Bretagne. Plaidant pour un rapprochement des pays, entre autres sur le plan des recherches pour le changement climatique, il a indiqué que son pays accordera également son aide aux Mauriciens pour ce qui est de la propagation de la culture anglaise à Maurice.